Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

29 septembre 2022 4 29 /09 /septembre /2022 22:00

Voici nos billets de septembre :

Enna

L’Empreinte : Alexandria Marzano-Lesnevich

Miss Peregrine et les enfants particuliers T1, T2, T3, T 4, T5 : Ransom Riggs

American Dirt : Jeanine Cummins

Sylire

Trois livres audio, un billet (ici)

- Ce que nous confions au vent - Laura Imai Messina

- Revenir à toi - Léonor de Recondo

- Les enfants sont des rois - Delphine de Vigan

 

Rendez-vous fin octobre. Si vous souhaitez participer, c'est ici que vous pouvez déposer le lien vers vos billets.

 

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2022 4 29 /09 /septembre /2022 21:56

Voici (enfin) quelques impressions sur mes lectures audios de juillet et août.

Ce que nous confions au vent - Laura Imai Messina

Cette histoire a été inspirée à l'autrice par "la cabine du vent" une cabine téléphonique installée au milieu d'un jardin, dans un coin du Japon. Ceux qui le souhaitent décrochent le téléphone et parlent à leur(s) mort(s). Cette démarche, qui peut paraitre étrange, aide "ceux qui restent" à surmonter leur peine. Nous suivons principalement deux endeuillés qui ont pris l'habitude de fréquenter la cabine téléphonique : un homme et une femme...

L'idée de départ est intéressante et la lectrice est agréable à écouter mais j'ai trouvé ce roman assez prévisible dans son dénouement et un peu trop "feel good" à mon goût. Je n'en garderai pas un souvenir impérissable.

Revenir à toi - Léonor de Ricondo

Magdalena est appelée par les services sociaux pour se rendre au domicile de sa mère qui n'est plus capable de vivre seule. Sans enthousiasme, Magdalena retrouve Apollonia, qui l'a abandonnée enfant et dont elle ne sait pas grand chose. Apollonia ne parle pas et n'exprime aucune émotion. Magdalena va toutefois s'accrocher pour tenter de comprendre qui sa mère et quel est son passé. 

J'étais ravie de renouer avec la plume de cette autrice que j'aime beaucoup. Hélas, je suis restée à distance des personnages, sans éprouver grande émotion à l'écoute de leur histoire. La lectrice, Clotilde Courau, bien que très bonne lectrice, n'a pas sauvé mon écoute. Je suis sortie déçue de cette histoire que j'ai trouvée assez convenue.

les enfants sont des rois - Delphine de Vigan

Nous suivons deux femmes que tout oppose. Mélanie, influenceuse, met en scène ses enfants sur les réseaux sociaux. Clara, sans enfants, exerce le métier de "procédurier" dans la police. Elle traque les indices, fait des recherches. Une enquête la conduit à compulser les contenus produits par Mélanie. 

Après deux déceptions, j'étais en attente d'une écoute qui m'emporte. Cela a été le cas avec ce texte que j'ai beaucoup aimé. Delphine de Vigan, qui s'empare souvent de sujets de sociétés, a choisi cette fois de construire un roman autour du thème des réseaux sociaux et de leur impact sur les enfants. Elle nous offre un roman efficace et percutant. Je dois dire que je suis sortie de cette lecture abasourdie.

 

Challenge "Ecoutons un livre"

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2022 2 06 /09 /septembre /2022 20:54

J'espère que vous avez passé un bel été et que vos lectures et écoutes vous ont comblés.

De mon côté j'ai moins lu (y compris audio) que d'habitude et je n'ai pas pris le temps de chroniquer mes lectures. J'essayerai, d'ici fin septembre, de publier un billet récapitulatif.

Avec quelques jours de retard, voici les écoutes de l'été des fidèles du challenge :

Enna : 

Les roses fauves - Carole Martinez

La famille Martin - David Foenkinos

Géraldine :

Un homme accidentel - Philippe Besson

Rendez-vous à la fin du mois pour les écoutes de septembre.

Si vous voulez participer, vous pouvez poster vos liens : ici

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2022 6 02 /07 /juillet /2022 20:25

 

Voici les écoutes du mois de juin :

Enna : 

Les Gardiens du phare - Emma Stonex

Cinq petits cochons - Agatha Christie

Le chagrin des vivants - Anna Hope

La Veuve : Fiona Barton

Géraldine :

La griffe du chat - Sophie Chabanel

Sylire

La fabrique des poupées -  Elizabeth Macneal

Le chagrin des vivants - Anna Hope

Prochain rendez vous : fin août

Si vous voulez participer, vous pouvez poster vos liens : ici

Bonnes vacances !

Partager cet article
Repost0
24 juin 2022 5 24 /06 /juin /2022 20:22

Chaque année je participe avec un grand plaisir au mois anglais sur les blogs. Cette année, ma participation sera modeste. Ce billet, dans lequel je vais regrouper trois lectures, sera le seul. Après une grosse panne de lecture, je me suis remise à lire mais je n'ai pas retrouvé la motivation de passer des heures, chaque mois, à écrire des chroniques. Pour l'instant, je me contente donc de faire des billets récapitulatifs et cela me convient bien ainsi.

La fabrique des poupées -  Elizabeth Macneal (traduit par  Karine Reignier-Guerre) - lu par Thierry Jansen

 Iris travaille avec sa sœur dans une fabrique de poupées. La jeune femme passe ses journées à décorer des poupées qui seront vendues à des particuliers. Ce n'est que la nuit, en cachette, qu'elle peut s'adonner à sa passion, le dessin. Quand l'occasion lui est donnée de quitter la fabrique, elle n'hésite pas longtemps. Iris est désormais payée pour être le modèle d'un séduisant peintre, qui lui donne des cours de dessin.  Sa vie presque idéale va être bouleversée quand un homme psychologiquement perturbé s'entiche d'elle...

"La fabrique des poupées" est une sorte de thriller d'époque. Nous sommes dans le Londres de Dickens. Le rythme, assez lent, s'accélère à la fin du roman, quand la vie de la jeune femme est clairement menacée. J'ai regretté que l'intrigue soit si prévisible. C'est le genre de romans qui se lit aisément mais qui ne reste pas bien longtemps en mémoire.  De mes trois lectures, c'est le livre que j'ai le moins apprécié, bien que ce soit une écoute plutôt plaisante.

 

Un fils exemplaire - Angela Huth (traduit par Marie-Odile Fortier)

Angela Huth est une romancière qui ne me déçoit jamais. Elle m'embarque dès les premières lignes, quel que soit le thème qu'elle explore. Avec "un fils exemplaire", l'autrice se penche sur les liens "mère-fils", choisissant pour personnage maternel, Belle, une femme qui mise exagérément sur la relation avec son fils. Quand son mari la quitte, Belle trouve avec Tim l'équilibre qui lui convient. Mais comme tous les enfants, Tim grandit et s'éloigne de sa mère peu à peu. Belle essaye de trouver d'autres centres d'intérêt mais y parvient difficilement...

On pourrait à reprocher à Angela Huth de pousser son personnage aux limites de la caricature mais c'est justement ce qui me plait chez cette romancière. J'ai particulièrement aimé un certain retournement de situation, assez jubilatoire. Pas tendre avec son personnage, Angela Huth lui offre toutefois, à la fin du roman, la perspective d'un horizon plus serein. J'ai beaucoup aimé !

 

Le chagrin des vivants - Anna Hope (traduit par Elodie Le Plat).

Lu par Dominique Blanc

Ce livre est le premier roman d'Anna Hope, que je connaissais de nom, sans l'avoir lue jusqu'ici. Nous sommes dans les années 20, en Angleterre. La population, marquée par la guerre, se remet difficilement de ces années noires. Les survivants sont blessés dans leur corps et dans leur âme. Les femmes qui ont perdu un mari ou un fils tentent de se reconstruire.  Nous suivons plusieurs personnages qui ne semblent pas avoir de liens entre eux mais qui sont pourtant unis sans le savoir.

Le chagrin des vivants est un roman d'une grande délicatesse. Anne Hope explore les sentiments de ses personnages avec beaucoup de sensibilité. J'ai beaucoup aimé sa façon de traiter le sujet de l'après-guerre, en choisissant de s'intéresser aux blessures de ceux qui restent. Le titre, que je trouve magnifique, donne le ton du roman. Je tiens toutefois à souligner que ce n'est pas un roman triste mais au contraire porteur d'espoir. Anna Hope montre que le chagrin n'est qu'une étape, que la vie finit par reprendre le dessus.

Dominique Blanc incarne chacun des personnages avec justesse et sensibilité. Sa lecture apporte une réelle valeur ajoutée au texte.

Un très beau roman et une magnifique interprétation.

 

Ce sont trois livres bien différents que je vous ai présentés ! Trois styles, trois époques, trois auteurs. Avez- vous lu un ou plusieurs de ces livres  ?

Challenge "Ecoutons un livre"

Partager cet article
Repost0
30 mai 2022 1 30 /05 /mai /2022 21:21

Voici les écoutes du mois :

Géraldine :

La disparition de Josef Mengele - Olivier Guez

Enna :

La Maison des voix - Donato Carrisi

Et La danse de l'eau - Ta-Nehisi Coates

Mise à feu - Clara Ysé 

Et, Un jour ce sera vide - Hugo Lindenberg 

Ce que nous confions au vent - Laura Imai Messina

Les sœurs de Montmorts - Jérôme Loubry

Aujourd'hui chez moi - L’Ange de Munich

De mon côté, j'ai écouté deux livres audio mais je n'ai pas pris le temps d'écrire des billets. J'essayerai de regrouper plusieurs écoutes dans un prochain billet, comme je l'ai fait en avril.

Notre prochain rendez-vous aura lieu fin juin.

Si vous voulez participer, vous pouvez poster vos liens : ici

Bonne semaine !

Partager cet article
Repost0
30 avril 2022 6 30 /04 /avril /2022 21:42

Voici les écoutes du mois :

Géraldine :

Frère d'âme - David Diop

Le monde disparu - Denis Dehanne

Enna :

Le Parfum des cendres - Marie Mangez

Buveurs de vents - Frank Bouysse

Enfant de salaud - Sorj Chalandon

Sylire :

un billet (ici) pour trois romans :

- Les amazones - Jim Fergus

- Plonger - Christophe Ono-dit-biot

- Les choses humaines - Karine Tuil

 

Notre prochain rendez-vous : fin mai

Si vous voulez participer, vous pouvez poster vos liens : ici

Bon week-end !

Partager cet article
Repost0
30 avril 2022 6 30 /04 /avril /2022 21:21

J'ai écouté récemment trois livres audio. N'ayant pas le temps (et surtout le courage, soyons honnête) de rédiger un billet pour chacun, voici un avis rapide sur ces romans.  Les trois sont très bien interprétés.

Les amazones - Jim Fergus

Lizzie - lu par Clémentine Domptail, Astrid Roos, Maud Rudigoz 

Ce livre est le tome 3 de la trilogie "Mille femmes blanches". Quand commence la série, nous sommes en 1875. Un chef cheyenne a échangé, avec l'accord du président Grant, mille chevaux contre mille femmes blanches. Ces femmes ont été recrutées dans les prisons ou asiles des Etats Unis. Dans le premier tome, nous assistons à l'intégration des femmes jusqu'à ce que la tribu subisse une attaque qui la disloque. Je n'ai pas lu tome 2 mais j'ai écouté sans difficulté le tome 3, qui raconte la suite des aventures d'une partie de ces femmes. Elle ont pris le parti des indiens, défendant avec courage une civilisation sacrifiée. 

Ce livre, bien que s'écoutant avec plaisir, n'est pas mon préféré parmi les trois que je vous présente aujourd'hui. Je n'ai pas trouvé que cette suite apportait grand-chose à l'histoire de départ. 

Voici le lien vers mon billet sur le premier tome "Mille femmes blanches", que j'avais beaucoup aimé.

Plonger - Christophe Ono-dit-Biot

Ecoutez lire - lu par Laurent Stocker

César nous raconte la naissance de son fils ainsi que son coup de foudre pour Paz, la mère de l'enfant. Paz, artiste photographe, est plus jeune que César. Elle veut voyager, ne veut pas d'enfant et se passionne pour les requins. César a d'autres attentes. Il veut fonder une famille. Quand Paz se trouve enceinte contre son gré, leur relation commence à battre de l'aile. Paz s'enfuit. Elle est retrouvée morte, quelques mois plus tard, sur la plage d'un pays arabe. Nous sommes aux côtés César dans l'enquête qu'il entreprend pour connaître la cause de la mort de femme. 

"Plonger" est un roman sur la difficulté de vivre en couple, de composer avec les goûts et aspirations de l'autre quand ils sont opposés. C'est aussi un roman sur l'art et sur la maternité. L'histoire, que j'ai trouvée originale, est de plus en plus prenante au fil de la lecture.  J'ai beaucoup aimé ce roman, qui m'a donné envie de lire d'autres titres de l'auteur. 

Les choses humaines - Karine Tuil

Ecoutez lire - Lu par Constance Dollé

Alexandre Farel, fils d'un célèbre journalise et d'une essayiste française, est accusé du viol d'une jeune fille, lors d'une soirée étudiante. La justice est saisie et la vie de chaque membre de la famille bascule. Nous suivons tour à tour les différents protagonistes, ce qui nous permet d'appréhender l'histoire sous différents angles.

Karine Tuil a un talent certain pour décrire les maux de notre société. J'ai été bluffée par la subtilité de son analyse sur des sujets aussi scabreux et sensibles que le consentement féminin, l'éducation sexuelle des jeunes gens, les pulsions sexuelles mais aussi les répercussions du mouvement "me too" sur les relations entre les hommes et les femmes.  Je recommande chaudement ce livre, qui ouvre les yeux sur un sujet du moment, plus complexe qu'il n'y parait.

Partager cet article
Repost0
18 avril 2022 1 18 /04 /avril /2022 15:59

Bouclard - 152 pages - 2022

"Pyrate me permet aujourd'hui d'écrire un texte que je n'aurais pas pu concevoir sans lui. Car je n'ai aucune imagination. Je sais mentir, mais je ne sais pas inventer. Et si la vie de Pyrate sonne comme un roman, tout est vrai pourtant. Je sais aussi que je n'aurai plus l'occasion d'écrire une telle histoire".

Voilà un bout de temps que je n'ai pas couché sur le papier mes impressions de lecture.  En m'y remettant avec cet ouvrage, je n'ai pas choisi la facilité car cette lecture est un peu particulière. Je connais, mais pas intimement, l'homme dont il est question dans ce livre. Je savais, avant de commencer l'ouvrage, qu'il avait eu une vie mouvementée et que c'était un homme peu conventionnel.  C'est avec une certaine curiosité (dans le bon sens du terme) que je me suis plongée dans ce récit mais aussi avec une certaine appréhension. Serait-il bien écrit ? Je ne connaissais ni l'auteur ni la maison d'édition, assez confidentielle.  Nous verrons que je n'ai pas été déçue, bien au contraire.

L'histoire de ce livre commence par une rencontre entre un journaliste, Fabrice Chillet et  "Pyrate", dont je respecte l'anonymat.  Le journaliste est immédiatement fasciné par la personnalité de l'homme, tout autant que par son histoire. Tous deux partagent la passion de la mer et du voyage. Pyrate est breton. Il a passé son enfance dans la rade de Brest, côtoyant dès son plus jeune âge ceux qui vivent de la mer. Il n'est pas étonnant qu'il ait suivi leur trace, exerçant successivement plusieurs métiers en lien avec la grande bleue. Il a "fait la pêche" comme on dit par chez nous. Il a également construit des bateaux, convoyé des voiliers, travaillé sur un pétrolier... La liste est longue et je ne vous dirai pas tout pour garder une part de mystère. Sachez toutefois que le titre n'a pas été choisi par hasard.

Le récit n'est pas chronologique, il est question de Pyrate mais aussi du regard de l'auteur sur son personnage, qu'il replace dans son contexte, nous faisant revivre une époque et des évènements qui ont marqué les finistériens. Je pense notamment au naufrage de l'Amoco Cadix. Dès son plus jeune âge, Pyrate se révolte contre l'injustice, défend les faibles contre les forts. Il est courageux, déterminé et attaché plus que tout à sa liberté. Il n'hésite pas, comme beaucoup de marins bretons, à quitter sa terre natale pour aller loin, très loin. Il prend des risques et s'en sort miraculeusement grâce à une force de caractère hors du commun et sans doute de la chance. Et puis un jour, il quitte sa vie aventureuse et pose ses valises dans un petit village breton. Aujourd'hui, ce n'est plus la mer qui le fait vivre mais Il est resté fidèle à ses valeurs.

Vous l'avez compris, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire cet ouvrage. Parcourir les mers sans quitter mon canapé me convient bien, surtout quand le voyage est tumultueux. L'auteur nous offre de nombreuses références littéraires et nous régale avec une plume poétique. Il retranscrit textuellement, dans de nombreux passages, l'expression personnelle de son héros, ce qui nous permet d'entendre sa voix. J'ajouterai pour finir que l'ouvrage est un bel objet (typographie soignée, papier de qualité...)

A découvrir, surtout si vous aimez la mer et la Bretagne !

 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2022 6 02 /04 /avril /2022 13:39

Une bonne nouvelle tout d'abord, j'ai recommencé à lire audio. Il me reste maintenant à trouver l'envie / l'énergie d'écrire des billets. 

Voici les billets de mes camarades pour ce mois de mars :

Enna :

Le serpent majuscule - Pierre Lemaitre

Apaiser nos tempêtes - Jean Hegland

Gambadou :

Le fils de l'homme - Jean Baptiste Del Amo

Géraldine :

Marx et la poupée - Maryam Madjidi

 

Rendez-vous fin avril !

Si vous voulez participer, vous pouvez poster vos liens : ici

A bientôt !

Partager cet article
Repost0