Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 23:34
SonoBook 2015 (JC Lattès 2014)
SonoBook 2015 (JC Lattès 2014)

"Pour de nombreux jeunes, le raisonnement est le suivant, « La France n’a pas fait de moi un médecin, c’est un pays de salauds, je les emmerde ». Mais peu de gens osent leur répondre que de très nombreux Maghrébins sont devenus médecins, avocats et que toutes les conditions sont offertes par la France pour y arriver et que ce n’est peut-être pas du devoir de la France d’amener tous ces enfants, Français de souche ou issus de l’immigration, parmi la bourgeoisie".

Lydia Guirous est une enfant de l'immigration. Avec ses parents, elle a quitté l'Algérie pour la France à l'âge de six ans. A Roubaix, la famille a tout fait pour s'intégrer et Lydia, brillante élève, a saisi sa chance et bénéficié de la gratuité des études en France. Diplômée de l'université Paris Dauphine et d'une école de commerce, elle se bat pour la laïcité et contre la montée du communautariste. Bien entendu, tout n'a pas été simple dans son parcours, mais elle démontre par son exemple que l'on peut y arriver quand on met toutes les chances de son côté.

La jeune femme demande aux français de défendre la culture française et les valeurs républicaines. Elle cite l'exemple de Roubaix qui a perdu son identité et ressemble désormais à une sorte de "Bled"; Les immigrés d'origine maghrébine y vivent entre eux, sans se donner la moindre chance de s'intégrer. Elle considère que les politiques qui acceptent le communautarisme le font par intérêt personnel, pour des voix supplémentaires aux élections mais qu'au final, c'est "la blonde" qui récolte les fruits de tout cela.

Elle s'oppose à l'autorisation du port du voile, qui va à l'encontre de l'égalité des sexes, et considère que le "hallal" n'est autre qu'un commerce lucratif permettant à certains de "s'en mettre plein les poches". Ses positions sont courageuses et les islamistes intégristes la taxent de "collabeur". J'avoue que son souhait de fermeté et son refus des compromis m'a surprise et interpellée. Si Lynda Guirous n'était pas d'origine maghrébine, ses positions pourraient être interprétées comme un manque de tolérance. Elle considère qu'en ne défendant pas suffisamment nos valeurs et se montrant trop laxiste, nous faisons le jeu des extrémistes. Voilà qui donne à réfléchir, surtout après les événements du début de l'année.

La version audio se prête bien à ce texte, que je vous conseille (en version papier si l'audio ne vous tente pas).

Un sujet délicat, des positions courageuses.

Allah est grand, la république aussi de Lydia Guirous

Lu dans le cadre du Prix "Lire dans le noir".

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Je viens de lire les deux billets de tes co-lectrices, c'est intéressant d'avoir vos trois avis. Je pense que c'est important de lire ce témoignage "de l'intérieur". Quand je travaillais, j'avais quelques jeune collègues issues de l'immigration, elles étaient beaucoup plus sévères que les autres vis-à-vis de la population immigrée, elles en connaissaient tous les ressorts .. ça donnait des échanges intéressants.
Répondre
S
@Aifelle : Nous avons quelques divergences mais nous avons toutes trois trouvé ce livre extrêmement intéressant.<br /> Je pense que la voix des femmes issues de l'immigration (directement ou indirectement) sont très intéressantes car elles peuvent s'exprimer sans craindre d'être taxées de racistes.
M
Je l'avais lu dans la cadre du pris Elle (j'avais fait un billet sur mon blog, si cela t'intéresse), et je l'avais lu juste avant les attentats contre Charlie Hebdo. Les positions sont en effet très courageuses, et donne à réfléchir. C'est bien que des livres comme ça amènent à la réflexion, car l'auteure traite de sujets on ne peut plus actuels. Après, il faut prendre en compte la subjectivité du témoignage mais je le trouve très utile.
Répondre
M
du prix...pardon. Et voici le lien vers mon billet:<br /> http://monpetitchapitre.over-blog.com/2015/01/allah-est-grand-la-republique-aussi-lydia-guirous.html
G
Un sujet intéressant, avoir l'avis et le point de vue d'une personne directement "concernée", oui , je veux bien.
Répondre
S
@Géraldine : c'est une lecture qui m'a vraiment marquée et qui m'a fait voir les choses sous un angle différent.
E
Je ne connaissais pas mais je le note.
Répondre
S
@Emma : c'est un essai qui en vaut la peine. Il se lit facilement et suscite la réflexion.
S
Elle a pris beaucoup de risques en écrivant ce livre, (elle faisait partie de la sélection ELLE cette année), et elle gêné beaucoup de non-musulmans qui ont des positions beaucoup plus "tolérantes" qu'elle. Des amis à nous, très politisés, ont même parlé d'une manipulation. Sans doute est-elle excessive, mais c'est beau une fille d'immigrée qui met la République au même niveau que Dieu.
Répondre
S
@Sous les galets : j'avais des positions plus tolérantes que Lydia Guirous mais depuis "Charlie Hebdo" je suis plus très sûre de mes positions. Peut-être aurait-il fallu être plus ferme avec ceux qui ne font aucun effort pour s'intégrer et encourager les autres ? Donner les moyens à ceux qui veulent s'intégrer de le faire correctement ?<br /> Les questions posées par ce livre sont vraiment intéressantes et très courageuses.