Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 00:01
De Noel 2016 - traduit de l'anglais par Marie-Claire Clévy - 318 pages
De Noel 2016 - traduit de l'anglais par Marie-Claire Clévy - 318 pages

Quelques temps après la mort de Sara, ses enfants Louise et Nigel se retrouvent dans la maison où vivait leur mère. Dans cette demeure campagnarde, Patrick, l'homme qui partageait la vie de Sara, vit désormais seul. Les deux enfants (désormais adultes et devenus parents) ont des motivations différentes : Nigel voudrait récupérer la maison (légalement, elle appartient à leur mère) alors que Louise voudrait en savoir plus sur cette mère qui a quitté le domicile quand ils étaient enfants. Sara les a quittés pour suivre Patrick, qui est devenu un vieil homme peu aimable et colérique. On peut comprendre toutefois qu'il se sente envahi car Louise et Nigel ne sont pas venus seuls, mais avec leur famille. Cela fait du monde dans la maison même si certains dorment à l'hôtel. Et puis surtout, Patrick voudrait profiter seul de Mia, la jeune fille qui l'aide à mettre de l'ordre dans ses papiers et qui loge elle-aussi dans la maison...

C'est une histoire de famille, vous l'aurez compris. Il n'y a pas de grand secret à découvrir, juste quelques révélations sur la nature des relations entre Sara et Patrick. Il est difficile de s'attacher aux personnages, aucun n'est vraiment sympathique. Louise est un peu moins détestable que les autres. Elle a au moins le mérite de s'intéresser vraiment à celle qui les réunit tous, Sara. Dans ce huis-clos familial assez froid, la présence de la jeune Mia apporte un peu de piment mais cela ne suffit pas à rendre la lecture captivante.

J'ai lu ce roman sans déplaisir, mais il m'a laissée sur ma faim.

Lu dans le cadre d'un partenariat avec Denoel.

Partager cet article
Repost0

commentaires

N
En voilà un dont je me passerais sans soucis...
Répondre
E
Je passe mon tour sans regret :)
Répondre
Y
Dommage les histoires de famille j'aime bien mais avec un minimum d'empathie... :-)
Répondre
G
J'ai toujours du mal quand les personnages ne sont pas sympathiques.
Répondre
L
Mon avis est assez similaire... plaisant, mais sans plus !
Répondre
S
@L'irrégulière : je n'ai pas vu ton billet. Je suppose qu'il n'est pas encore écrit ?