Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

4 octobre 2018 4 04 /10 /octobre /2018 23:29

Collection Verticales - Gallimard août 2018 - 288 pages

Paula Karst est une jeune fille assez quelconque avant d'intégrer, sans vocation mais avec une réelle motivation, l'institut supérieur de peinture décorative de la rue du métal, à Bruxelles. L'école forme des peintres spécialisés dans l'art du trompe-l'oeil. Après une période de doute, tétanisée par la peur de ne pas être à la hauteur, Paula prend de l'assurance et se montre suffisamment douée pour ne pas avoir à rougir devant ses camarades. Les premiers temps, elle ne sort pas beaucoup et ne noue pas de relations avec les autres élèves. Puis, elle se lie d'amitié avec son co-locataire et une autre jeune fille. Le trio, soudé, travaille d'arrache pied pour obtenir le diplôme. 

l'institut supérieur de peinture décorative de la rue du métal, à Bruxelles

Dans la seconde partie du roman, nous retrouvons Paula dans les débuts de sa carrière professionnelle. C'est un métier qui demande une grande mobilité si l'on veut travailler de façon continue. Nous suivons Paula dans ses différents chantiers, en France et à l'étranger. Au fil des expériences, elles gagne en professionnalisme. Elle acquiert une petite notoriété lui offrant des chantiers de plus en plus intéressants. Son métier la passionne, elle en fait le centre de sa vie et en oublie le reste : " Certes, elle rencontre des gens, oui, beaucoup, la liste de ses contacts s’allonge dans son smartphone, son réseau s’épaissit, mais prise dans un rapport économique où elle est sommée de satisfaire une commande contre un salaire d’une part, engagée sur des chantiers à durée limitée d’autre part, elle ne crée pas de relations qui durent, accumule les coups de coeur de forte intensité qui flambent comme des feux de paille sans laisser de trace, désagrégés en quelques semaines, chaleur et poussière."

Quand Maylis de Kerangal s'empare d'un domaine, elle en étudie toutes ses facettes et s'approprie le lexique technique, qu'elle utilise pour décrire avec précision l'univers qu'elle décrit. Cette fois encore, la langue est riche, précise, imagée. Du point de vue de l'écriture, on peut faire le parallèle avec "Réparer les vivants". La comparaison s'arrête-là. Le sujets est différent, les émotions ressenties à la lecture le sont aussi.

Je n'irai pas jusqu'au coup de coeur mais j'ai beaucoup apprécié ce roman d'apprentissage. J'ai aimé suivre l'évolution de la jeune Paula Karst, son quotidien d'élève puis de peintre en décors. Je ne connaissais pas du tout cet univers, assez particulier. J'ai trouvé très intéressante la réflexion sur ce qu'est l'artisanat (ou l'art ?) du trompe-l’œil. Est-on un artiste quand on copie les œuvres des autres ? 

Si vous aimez l'écriture de Kerangal vous devriez pas être déçu par ce roman (sauf si vous le comparez à "Réparer les vivants", inégalable).

Un très bon roman 

L'avis de Valérie

, 8/12

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
Hasard, je viens de l'emprunter à la médiathèque. Ton avis me donne envie de le mettre en haut de la pile... et puis c'est forcément un sujet qui m'intéresse!
Répondre
O
Il est déjà dans ma PAL et tu me donnes envie de le faire passer devant tous els autres.
Répondre
S
@Orace : j'en suis ravie !
F
Je suis entièrement d'accord avec toi sur le fait qu'elle a une capacité incroyable pour s'approprier un sujet technique et l'exploiter à fond. En plus de cela, elle sait rendre ça passionnant !
Répondre
S
@Fleur : j'ai écouté ton avis sur les bibliomaniacs et je suis tout à fait un phase avec toi, effectivement !
N
Je passe... Je crois que je suis hermétique à son univers...
Répondre
S
@Noukette : tu n'es pas la seule. Elle a un style particulier et je comprends que l'on puisse ne pas adhérer.
G
Il tourne dans mon groupe de lecture, j'ai hâte
Répondre
S
@Gambadou : j'espère que tu aimeras !