Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

21 novembre 2018 3 21 /11 /novembre /2018 00:36

La Martinière - octobre 2018 - 158 pages

Je devais mettre en ligne ce billet le 13 novembre dernier, jour du 3ème anniversaire de l'attentat du bataclan, mais je n'ai pas réussi à rédiger mon billet dans les délais. C'est donc aujourd'hui que je vous donne mon avis sur cette BD, écrite et dessinée par Catherine Bertrand, rescapée du terrible attentat de 2015.

Catherine Bertrand était au balcon quand les tirs ont commencé. Elle a pu sortir du théâtre miraculeusement et s'est cru indemne de toute blessure. Après la phase de déni des premiers jours et l'euphorie d'être vivante,  les symptômes du stress post-traumatique ont fait leur apparition dans sa vie et ne l'ont plus lâché d'une semelle. Elle symbolise cet état par un énorme boulet (par comparaison avec les petits boulets avec lesquels nous jonglons dans la vie quand tout va plutôt bien).

A compter du 13 novembre 2015, sa vie ressemble à cela :

La métaphore du boulet, très explicite, est le fil rouge de la BD.  Elle illustre bien la place que le traumatisme occupe  dans la vie d'un rescapé et l'impossibilité de s'en défaire.

La dessinatrice évoque, avec humour et une bonne dose d'autodérision :  les difficultés de communications, les tracasseries administratives, la difficulté de se concentrer au travail... 

Je recommande chaudement cette BD. Le sujet est bien traité, de façon originale. Ceux qui ont subi un traumatisme dans leur vie (même s'il n'est pas de cet ampleur) s'y retrouveront. Cette Bd peut également aider les proches, leur apportant des clés de compréhension de ce qu'est le stress post-traumatique.

Tirage au sort :

Comme je me retrouve en possession de deux exemplaires, j'offre avec plaisir l'un d'entre-eux. Pour participer, il suffit de me laisser un commentaire en me précisant que vous êtes intéressé par mon petit concours. Vous avez jusqu'au 28 novembre pour vous inscrire. Résultats le 29 novembre.

La gagnante est Kathel !

Kathel, j'attends tes coordonnées.

(j'avais mis l'information hier soir mais j'ai du oublier de cliquer sur "mettre à jour" ce qui explique que l'information n'apparaîsse que maintenant. Merci à Clara de m'avoir informée).

 

 

La BD de la semaine, c'est chez Stephie

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
Dommage, j'arrive trop tard pour le concours. Pas grave, je trouverai certainement cette BD dans l'une de mes Bib'. quoi qu'il en soit, il me la faut, le sujet me concerne.
Répondre
L
Bravo à Kathel (petite veinarde ;0) et un gros bisous pour toi Sylire comme remerciements :0)
Répondre
S
@L'or rouge : Merci beaucoup !
A
J'ai entendu l'auteure à la radio, elle expliquait notamment cette métaphore du boulet, saisissante de sens. Je la feuillèterais à l'occasion.
Répondre
S
@Alice : j'ai écouté une vidéo de l'auteure. Intéressante également.
B
Le sujet me plaît, la métaphore du boulet et son parcours sont intéressants, mais même si j'aime le style de dessin, la couverture ne m'attire pas spécialement.<br /> Je participe volontiers à ton concours, merci beaucoup!
Répondre
S
@Blandine : ta participation est prise en compte. Résultats demain soir à 21 heures à la fin du billet. Bonne chance !
V
Il n'y a pas un livre" de trop" sur ce sujet si délicat. Oui, je participe volontiers, merci !
Répondre
S
@Violette : ta participation est prise en compte. Résultats demain soir à 21 heures à la fin du billet. Bonne chance !