Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

5 septembre 2019 4 05 /09 /septembre /2019 06:22

Le diable Vauvert - 398 pages - août 2019

Il y a quelques jours, je déjeunais avec des amies et j'ai failli arriver en retard à cause de "Feel good", que je ne pouvais pas lâcher. Et pourtant, ce n'était pas gagné. Ce bouquin est arrivé sans crier gare dans ma boite aux lettres et ne m'a pas attirée d'emblée. La quatrième de couverture parlait de braquage sans violence, de rapt d'enfant et d'économie de la chaussure... pas vraiment de quoi me mettre l'eau à la bouche. 

Sans en dire de trop (surtout pas) sur l'histoire, je peux vous présenter brièvement les personnages : Alice a une bonne quarantaine d'années et galère dans la vie, en dépit des efforts qu'elle fournit pour tenter de s'en sortir. Tom est un écrivain qui ne vit pas de sa plume mais continue à espérer, qu'un jour, il publiera LE roman qui fera connaître au monde entier le talent qu'il pense avoir. Ces deux-là vont se croiser dans des circonstances pour le moins rocambolesques et cette rencontre bouleversera leur vie. 

Raconté comme cela, on pourrait penser que ce livre est un vrai feel good. En réalité, ce n'est pas si simple. Sachez qu'une mise en abyme habile et surprenante nous conduits dans le monde de l'édition et de la critique (professionnelle et non professionnelle) et qu'il est question de création littéraire.

Ce livre est aussi, et avant, tout une satire sociale. Sans misérabilisme, l'auteur illustre ce peut être la précarité pour une femme qui élève seule des enfants et pour un "presque-quinqua" qui vivote de sa plume. Si nos personnages manquent (cruellement) d'argent, ils ne manquent pas (du tout) de fantaisie et leur créateur non plus. On s'amuse donc beaucoup. Je peux vous dire par exemple, que la scène de sexe est hilarante et loin des clichés habituels. C'est l'un des arguments que j'ai utilisés pour inciter mes amies à lire le roman. Et je crois que j'y suis parvenue.

Ce cactus roman ne manque pas de piquants, j'espère vous avoir convaincus de le lire !

Si ce n'est pas le cas, allez rendre visite à Antigone, avec qui je partage cette lecture.

Vous pouvez aussi jeter un œil aux extraits ci-dessous :

"Les gens comme ça, les gens qui ont des vies de riches ou bien des vies où tout va presque toujours bien, ils veulent qu’on leur raconte des histoires qui confirment l’état du monde, pas des histoires qui remettent en cause l’état du monde. Parce que le monde leur convient comme il est".

"Finalement, l'usage régulier du vibromasseur qu'elle gardait dans le tiroir de sa table de nuit lui allait aussi bien. Lui, au moins, il ne fallait pas l'écouter se lamenter sur sa vie pendant des soirées entières."

"Être pauvre dans un monde de riches, c'est encore pire que d'être pauvre dans un monde de pauvres".

« Voler ne lui posait aucun problème moral. Elle voulait qu’Achille ait ses fruits et ses légumes et sa viande. Elle ne voulait pas qu’il souffre de carences dans les « nutriments essentiels » dont parlaient beaucoup d’articles qu’elle lisait sur Facebook concernant l’alimentation des enfants. elle voulait qu’il grandisse et qu’il devienne un homme solide et en bonne santé. (…) Alors elle volait. »

3/6

Partager cet article
Repost0

commentaires

1
Looking for someone to write a blog about how freelancers would benefit from using our product (www.
Répondre
E
il a l'air de valoir le coup!
Répondre
F
Il m'attend! J'adore l'auteur (compatriote belge), ce sera le troisième roman que je lis de lui et je suis sûre de l'aimer.
Répondre
S
Prévu pour bientôt, j'espère me régaler !
Répondre
L
J'aime bien les extraits.
Répondre
S
@Luocine : ils donnent le ton !