Derniers Commentaires

W3C

  • Flux RSS des articles

Archives

Livres beaucoup aimés

Mardi 14 mai 2013 2 14 /05 /Mai /2013 07:01

 

Philippe Rey - Avril 2013 - 301 pages - traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Mimi Perrin 

    (première publication : en 1981)

 

Dans un petit village paumé du fin fond des États-unis, dans la fin des années 70, quatre jeunes filles font l'expérience de la maternité. Trois d'entre elles ont déjà leur bébé, la quatrième tente de réunir de l'argent pour se faire avorter. Autour de ces jeunes femmes gravitent d'autres habitants du village ou des étrangers de passage.

Au départ, la construction peut déconcerter. On passe d'un personnage à un autre très rapidement. Il faut faire un petit effort de mémorisation des prénoms et du lien entre les personnes. Personnellement, j'aime beaucoup ce travail de puzzle.  

L'existence de ces mères avec leur bébé n'a rien d'enviable. L'une d'entre elle, Sandy, est mariée. Elle est irréprochable dans son rôle de maman. Hélas pour elle, son mari n'assume pas cette vie maritale qu'il n'a pas choisie mais qu'il subit à cause du bébé. Les deux autres jeunes femmes, moins matures que Sandy "rament" dans leur nouvelle vie de maman. L'une d'entre elle maltraite son bébé.

Tout cela est triste et parfois glauque mais hélas réaliste. Hier comme aujourd'hui, le sort des mères-adolescentes n'est guère enviable. Aujourd'hui, le "qu'en dira t'on" est peut-être moins pesant, toutefois. Joyce Maynard décrit fort bien les contradictions auxquelles doivent faire face ces jeunes femmes. A la fois fières d'être mères, elles regrettent de ne pas pouvoir sortir le soir comme les jeunes filles de leur âge. Bien qu'ayant conçu un bébé, elles sont ignorantes en matière de sexualité et leurs expériences avec les garçons sont peu épanouissantes. Des contradictions, des frustrations et l'envie bien souvent de quitter un village aux mentalités si étriquées.   

J'ai beaucoup aimé les histoires parallèles, comme celle de cette jeune femme qui s'est réfugiée dans une maison du village pour vivre pleinement son chagrin d'amour. Tout ce petit monde se croise tout au long du roman. Les histoires  se mêlent les unes aux autres, c'est passionnant. 

Dans la foulée, je vais lire "une adolescence américaine", le récit autobiographique que l'écrivain a écrit à l'âge de 18 ans et qui est publié en France pour la première fois en 2013 par les Editions Philippe Rey. Baby Love a été écrit juste après. C'est son premier roman. 

 

Une première rencontre très réussie avec la plume de Joyce Maynard

 

Les avis d'Antigone - de Clara

 


Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires - Publié dans : Livres beaucoup aimés
Dimanche 12 mai 2013 7 12 /05 /Mai /2013 09:13

   

Audiolib - avril 2013 - 1 h 15 d'écoute -lu par Julien Combey

Quand Audiolib m'a proposé de tester cette méthode pratique pour améliorer ses performances en matière de prise de parole en public, j'ai hésité un instant car je ne manque pas de lectures audio ces temps-ci (prix audiolib). Je me suis toutefois laissé tenter en me disant qu'une petite heure d'écoute, ce n'était pas très prenant et que j'en retirais sans doute quelques astuces intéressantes.

Quand je connais mon auditoire, je n'ai pas de difficultés à prendre la parole. En revanche, comme beaucoup je pense, je ne suis pas très à l'aise devant un auditoire inconnu ou peu connu. Plus sûr de soi parce que bien préparé, on a plus de chance de ne pas se laisser envahir par le stress, d'où l'intérêt de la méthode proposée par Julien Combey.

J'ai écouté une première fois le CD, d'une seule traite, en faisant les exercices au fur et à mesure. Je dois dire qu'enchaîner les exercices ne m'a pas semblé être la bonne technique. A la fin, je faisais n'importe quoi. J'ai donc décidé de tout reprendre à zéro à raison de 10 minutes par-ci par là. C'est nettement plus efficace !

Mais je sens que vous brulez d'impatience de savoir de quels types d'exercices il s'agit...   

Sans trop entrer dans le détail, je vous dirai qu'il s'agit d'apprendre :

- à contrôler sa respiration (primordial)

- à travailler sa posture, son regard, son ouverture vers le public

- à travailler le niveau sonore de sa voix (une des mes grosses difficultés - je ne sais pas parler fort sans monter dans les aiguës - à retravailler donc, en ce qui me concerne).

Il est  proposé des exercices de diction (là je me débrouille bien !) mais également des conseils pour bâtir son argumentation (choix des mots...). En effet, la technique ne suffit pas, il faut que l'argumentation soit à la hauteur. Parfois, par manque de temps, on ne prépare pas assez son intervention. Difficile de se concentrer sur la forme si on ne sait pas où on va ! 

Pour résumer, je dirai que cette méthode, abordable et vivante, peut être fort utile à toute personne soucieuse de s'améliorer dans la prise de parole.  

 


Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires - Publié dans : Livres beaucoup aimés
Lundi 22 avril 2013 1 22 /04 /Avr /2013 00:31

 

Flammarion - 177 pages - janvier 2012

Les petites Mères, ce sont les trois femmes qui se sont occupées de Rose quand elle était enfant : sa mère, sa grand-mère et son arrière grand-mère (surnommée la vieille-en-sucre). Elles n'ont pas grand chose en commun, ces femmes, sinon un élément essentiel : elles ont dû élever seule leur enfant parce que le géniteur s'était fait la malle.

Ce soir, Rose doit présenter son fiancé à ses petites mères. Prenant le contre-pied des femmes de sa lignée, elle s'est choisi un fiancé bien comme il faut. Elle vit dans un bel appartement luxueux et ne veut surtout pas d'enfant tout de suite. Le roman se déroule sur une journée. Nous découvrons tour à tour les trois petites mères de Rose. Les portraits sont assez truculents, elles nous apparaissent avec leurs qualités et leurs défauts. Toutes ont du caractère, il a bien fallu s'endurcir pour faire face aux responsabilités. On sent qu'il y a de l'amour dans cette famille mais un gros problème de communication qui gâche la vie de toutes. 

Le soir arrive et Rose se trouve enfin chez sa mère avec son fiancé. C'est sans "chichi" que la mère de Rose les reçoit et le fiancé ne semble pas très à l'aise. Il faut dire qu'il vient d'un milieu bourgeois, très éloigné de celui de Rose. Ce décalage interpelle la jeune femme... 

J'ai beaucoup aimé cette histoire de femmes, que l'on découvre un peu à la manière de poupées russes. Quelle chance pour Rose d'avoir été aussi bien entourée ! Mais quel poids de recevoir ce lourd héritage familial. Comment faire pour éviter que l'histoire ne se répète ? Faut-il prendre le contre-pied à tout prix ? C'est le chemin que semble prendre Rose. Mais est-ce vraiment le bon choix ?  

Un roman original et bien écrit sur le thème du poids de l'héritage familial dans nos choix de vie.

       Les avis de Lucie - Aifelle et Antigone

Une interview de Sandrine Roudaix   

Prix "L'autre page" 2012 (décerné par un jury de psychanalystes) 

 


Ecrire un commentaire - Voir les 12 commentaires - Publié dans : Livres beaucoup aimés
Lundi 15 avril 2013 1 15 /04 /Avr /2013 00:55

La conversation amoureuse - Alice Ferney

 

  J'ai lu - 317 pages 2004 (Actes Sud 200)

 

Une femme mariée se laisse séduire par un homme qui vient de se séparer de son épouse. Jusque là, rien de plus banal. Ce qui l'est moins, c'est qu'elle est enceinte, ce qui peut étonner voire choquer. En général, c'est une période où l'on est, me semble t'il, assez peu réceptive à la drague... Mais bon, ce n'est pas le cas de cette jeune femme, qui accepte un déjeuner en tête à tête, pour commencer. Un peu sur la réserve, elle est flattée d'être courtisée par cet homme d'expérience et accepte de le revoir. Un peu de temps se passe et, retournement de situation, l'homme ne divorce plus. Il propose à la jeune femme une relation basée sur une amitié amoureuse. Frustrée, la jeune femme en demande plus...    

Autour de ces deux personnes gravitent plusieurs couples que l'on suit de loin. Toutes sortes de situations sont évoquées : unions réussies ou ratées. 

 

Alice Ferney nous propose un roman vraiment étonnant. Elle explore de façon très approfondie la palette des sentiments amoureux qui existe entre un homme et une femme. L'amour adultère est presque banalisé. La romancière aborde le sujet de façon naturelle et dénuée de morale. C'est un roman qu'il faut parcourir en prenant le temps de réfléchir au sujet, à la lumière de sa propre vie, ou de celles de personnes que vous cotoyez. C'est un livre très bavard, amateurs d'action abstenez vous ! Ce n'est pas mon livre préféré d'Alice Ferney (qui reste Grâce et dénuement, un petit bijou) mais il vaut vraiment la peine d'être lu, voire relu si l'on traverse une période de questionnement sur le sujet.  

 

Une "lecture-réflexion" tout à fait intéressante 

      

Un grand merci à la personne qui m'a offert ce livre et à laquelle j'ai beaucoup pensé durant ma lecture...

 

Une lecture commune avec George  (qui n'a pas vraiment accroché..) 

 

Quelques citations extraites du livre :

"Les mensonges sont des petits voyages dans l'au-delà de l'amour"

"Sommes-nous donc si seuls et même lorsque nous sommes aimés, que la moindre des complicités galantes nous éclaire et nous comble ?" .

"Aimer et se marier, c'est bien différent. Aimer ne suffit pas".    


Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires - Publié dans : Livres beaucoup aimés
Vendredi 12 avril 2013 5 12 /04 /Avr /2013 00:31

Nouvelles sur ordonnance

Editions Dialogues - 151 pages - Mars 2013

 

Si, comme moi, vous n'aimez pas particulièrement la littérature qui se rapporte à la médecine, ne fuyez pas pour autant ce recueil de nouvelles car il ne risque pas de déclencher chez vous une crise d'hypocondrie, soyez rassuré.

Il est question du rapport entre le malade et le patient mais dans des situations assez pittoresques et qui montrent à quel point le médecin peut être confronté à toutes sortes de situations scabreuses durant ses heures de travail, et en dehors (une des histoire se déroule lors des vacances du médecin, dans un endroit paumé de la campagne française ou il séjourne incognito...).

Le médecin nous livre au fil de pages sa vision de son métier, ses doutes, ses remises en cause (parfois grâce aux patients eux-mêmes). Les nouvelles sont bien construites et variées. On rit, on pleure, on s'indigne... toute une variété d'émotions nous traversent et le recueil se lit à toute vitesse.

Je crois que ce qui m'a le plus impressionnée dans cette présentation atypique du métier de médecin, c'est le manque de coupure entre la vie privée et la vie professionnelle. C'est un métier qui ne peut s'exercer qu'à fond et avec passion, on le savait mais à ce point, peut-être pas...

Je n'aime pas résumer les nouvelles, alors juste quelques mots sur quatre d'entre elles :

- le ventre de Célestine : hilarante cette histoire, à la limite du crédible mais qu'importe

- Le repenti : j'adore la chute, on ne sait pas si on doit rire ou pleurer

- L'inquiétant monsieur Kervert : la chute est glaçante

- la dérive : ou comment un médecin tombe malade et s'en sort, grâce aux malades...

 

Pour réfléchir au rapport entre le médecin et le malade, tout en se distrayant !

 

Je vous livre, demain, quelques mots de mon petit déjeuner avec l'auteur.


Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires - Publié dans : Livres beaucoup aimés

Au fil des jours...

      New York approche à grands pas... Et il est temps que je me mette dans l'ambiance !

    MontagePicasa.jpg

 

Plongée dans "au-revoir là haut" et passionnée !

Blogoclub

  Pour en savoir plus, cliquez sur le logo.

blogoclub
 

Pour contacter le blogoclub : lecturecommune@yahoo.fr 

        Prochaine session : 

        1er juin : réparer les vivants - Maylis de Kerangal

Dernier coup de coeur

 

 livre_084.gif

 

Le quatrième mur - Sorj Chalandon

Petit pense-bête

Lectures communes : 

loving Frank (sophie - Enna - jules) - 

16 mai : Nue (Audiolib)

Autres lectures à venir :

Pour quelques milliards et une roupie (en cours)

Au revoir là-haut (en cours)

Billets à écrire

Esprit d'hiver

L'extraordinaire voyage du Fakir

Du vent dans mes mollets

Soie

Au bonheur des dames

CHALLENGES EN COURS :  

Jeanne Benameur 

(Permanent)

  Challenge Jeanne Benameur   

Des livres et des îles

(jusqu'au 01/08/2014)

null

 

 

 

 

 

 

 

Le Goncourt des Lycéens chez Enna

(permanent)

challenge_goncourt_des_lyc_ens 

Le challenge américain chez Noctembule

moisamericain

Le Challenge 1 % 2013  

 

Challenge de la rentrée hiver 2014 (chez Valérie)

photo (15)

Objectif PAL chez Antigone

objectif pal

 

 

Mise à jour des liens sur Lifly (février)

Des liens utiles


 

Le dico du charabia des blogs

Moteur de recherce personnalisé - Blogs de lecture

 

null

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés