Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 23:37

 

Flammarion - 2011 - 118 pages

 

"Juste avant" est l'échange silencieux entre une très vieille femme sur le point de mourir et son arrière petite fille, Fanny, qui se tient à son chevet. Au fil de cette tendre et muette conversation, nous traversons le siècle dernier, au travers des souvenirs de l'une et de l'autre. 

C'est un livre très féminin, les hommes sont peu présents. Fanny a été élevée par des femmes : mère, grand-mère et arrière-grand-mère. Une autre petite fille, celle de Fanny, continue la lignée et Granny s'en réjouit.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce livre n'est pas triste. Il est même plutôt apaisant. La "granny" de Fanny a mené une existence simple, avec son lot de bonheurs et de malheurs. Elle quitte ce monde avec un peu d'appréhension face à la mort mais apaisée et prête à passer le flambeau....

C'est texte assez simple au niveau de l'écriture mais il est en phase avec le personnage de cette vieille dame...

 

Un premier roman simple et touchant.

 

Prix confidentielles 7/14

 

Les avis : Liliba - Clara (qui ont beaucoup aimé) / Stephie a moins aimé

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 23:22

                                                              Don Quichotte - 248 pages - janvier 2012

 

Le narrateur est un enfant, Simon, neuf ans. Il vit avec son papa la plupart du temps car sa maman est souvent en déplacement au pays des kangourous. Ses parents ne s'entendent plus très bien et sa mère espace de plus en plus ses visites.

Cette fois, elle exagère, prolongeant indéfiniment son voyage au point que le papa de Simon finit par sombrer dans la dépression et se fait hospitaliser. Commence alors une nouvelle vie pour le petit garçon, toujours sans maman, avec son imagination pour lui tenir compagnie...

J'avais un à-priori positif sur ce livre (la couverture, la 4ème de couverture...) mais hélas je me suis ennuyée durant une bonne moitié du roman (la partie centrale) et j'ai sauté pas mal de pages. Un personnage énigmatique, une petite fille, intervient régulièrement dans le récit. Elle a aiguisé un peu ma curiosité mais pas suffisamment pour me tenir en haleine.

Dommage...

 

Prix "confidentielles" 6/14

Les avis de :  Laure - Géraldine (plus positives que moi)

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 23:23

                                                                                   Calmann-Lévy - janvien 2012 - 302 pages

 

Tout commence par Ferdinand qui vit seul depuis peu dans sa grande maison et s'ennuie un peu malgré les visites (trop peu fréquentes) de ses deux petits fils...

Quand sa voisine Marceline se trouve sans toit au dessus de sa tête, il n'hésite pas bien longtemps avant de lui proposer de s'installer chez lui. Maintenant que le premier pas est franchi, pourquoi ne pas continuer sur la lancée ? C'est ainsi que peu à peu la maison se remplit de personnes âgées, puis de plus jeunes pour leur venir en aide, un moyen pour des étudiants de se loger à peu de frais. Et tout le monde y trouve son compte...   

Idyllique ? Oui, sans doute mais c'est si bon d'imaginer qu'une solidarité inter-générationnelle puisse fonctionner de façon aussi harmonieuse. Je craignais d'être rebutée le coté un peu "guimauve" de l'histoire mais non, je me suis surprise à tourner les pages le sourire aux lèvres, enchantée par cette lecture "bonbon" qui donne du baume au coeur. Les personnages sont attachants, et puis à la fin de l'histoire, il y a Paulette...

J'avais bien aimé de Barbara Constantine "Amélie sans mélo" mais j'ai largement préféré cette histoire, absolument craquante.

Pour se faire plaisir et rêver d'un monde meilleur ...

   

Prix confidentielle 5/12 

Quelques avis (positifs) : Stéphie - Alain et un peu moins : Saxaoul -Midola -

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 23:27

 null

                                                                          JC Lattès - juillet 2012 - 356 pages

Un courrier énigmatique pour commencer, puis deux voix qui tour à tour prennent la parole : celle d'un fils qui rend visite à sa mère à l'occasion des fêtes de Noël et celle de sa mère, trente ans plus tôt, en pleine crise conjugale.  L'atmosphère est pesante, les fantômes du passé refont surface, cette famille décidément ne tourne pas rond et ça ne date pas d'hier. On découvre des secrets de famille, des non-dits et bien pire...

J'avais très envie de découvrir la plume de Delphine Bertholon, j'ai donc été echantée de découvrir son dernier livre dans le colis du prix Confidentielles. J'ai beaucoup aimé ce récit, fort bien mené et intelligemment construit. D'emblée, j'ai été envoûtée par l'atmosphère qui s'en dégage. La tension psychologique créée par la romancière m'a tenue en haleine jusqu'au dénouement, que je n'ai pas vu venir. 

Un très bon moment de lecture ! 

Lu pour le prix confidentielles 4/14

 

 

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 23:06

                                                                                Fleuve noir - 350 pages - nov 2011

 

Voilà un livre que je n'aurais jamais lu s'il n'avait pas fait partie des livres en lice pour le prix Confidentielles : une histoire d'amour gentillette avec un peu de suspense, une bonne dose d'humour et quelques larmes pour qu'il ne manque rien. Je l'ai lu avec plaisir mais bon... vite lu et vite oublié. Peut-être ai-je passé l'âge de trouver de l'intérêt à ce genre d'histoires ?

De quoi ça parle ? D'une jeune fille célibataire qui approche de la trentaine et voudrait bien trouver le prince charmant. Quand un mystérieux voisin s'installe dans son immeuble, elle est prête à tout pour conquérir son coeur, y compris aux pires bêtises...

 

Pour d'autres que moi...

 

La preuve : les avis de Sophie - L'irrégulière

 

Prix" condidentielles" 3/14

Partager cet article
Repost0
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 23:54

null

       Le livre de Poche (Albin Michel 2010) - 472 pages - traduit de l'Anglais (USA)  par Isabelle Reinarez

 

Nous sommes dans les années 60, dans un petit village du Dakota du Nord qui a subi autrefois un traumatisme, le lynchage de quatre innocents à la suite de l'assassinat d'une famille de fermiers. Cet évènement date d'environ cinquante ans mais il a laissé des séquelles dans la conscience des habitants, y compris dans celle des plus jeunes. La mémoire collective se transmet de génération en génération, consciemment ou pas...

Il appartient au lecteur de reconstituer peu à peu le puzzle de l'histoire du village, au travers de l'histoire de différentes familles. C'est une lecture qui demande une certaine attention car les personnages sont nombreux et les liens entre les familles ne sautent pas aux yeux. Si parfois je me perdais dans les méandres des liens familiaux, mon intérêt ne diminuait pas pour autant car chaque partie (voire chaque chapitre) se lit presque comme une nouvelle. Louise Erdrich, que j'avais découverte avec "la chorale des bouchers" a un réel talent de conteuse, rendant passionnante la moindre anecdote. Elle décrit fort bien cette région des États-Unis qu'elle connaît bien pour y avoir vécu. Sa mère est amérindienne et son père est germano-américain. On retrouve dans ses romans sa culture d'origine et l'évocation de ses racines familiales.

Un roman polyphonique foisonnant et sensuel, que j'ai lu avec plaisir.

 

 blogoclubLu dans le cadre du blogoclub sur le thème du roman polyphonique

 

Les avis de :  Grominou - Titou - Ori - KaliGambadou - Hélène -  sybille - PralineLisa -Chaplum - Midola - Zarline 

La lecture prochaine, le premier décembre, sera sur le thème de l'Australie...

Partager cet article
Repost0
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 23:39

 null

                                                                               Albin Michel - aout 2011 -148 pages

 

Elle a douze ans, elle a voulu mourir...

Un manque d'estime de soi, une famille dans laquelle elle ne trouvait pas sa place et un détonateur : la perte du grand-père qu'elle adorait.

Le suicide des jeunes enfants glace d'effroi. On ne comprend pas ce qui, à l'âge de l'insouciance, peut déclencher un tel mal-être. En esquissant le portrait de cette enfant, la romancière démontre qu'il n'y a pas d'âge pour être malheureux et qu'l est bien difficile, parfois, de grandir...

Le sujet n'est pas banal, l'écriture est fluide et j'ai lu cet ouvrage quasiment d'une traite. J'aurais aimé toutefois quelques pages de plus, je ne sais pas si ce livre me restera bien longtemps en mémoire.

 

Un bon roman, un peu court...

 

Prix confidentielles 2/14

 

Les avis deJoelle - Sandrine - Yv

Partager cet article
Repost0
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 23:11

 null

                                                                       Actes Sud 2012 - 390 pages - mai 2012

 

Deux femmes, l'une à Rome, l'autre en Islande, se mettent en relation via internet pour échanger leur logement pendant leurs vacances. Avant le départ, elles s'écrivent de nombreux mails et se livrent l'une à l'autre. Le temps du voyage arrive mais, en raison de conditions climatiques imprévues, les vacances prennent une tournure inattendue qui chamboulera leurs deux vies...

Si j'ai adhéré totalement à l'histoire et beaucoup aimé les personnages, la construction de ce livre ne m'a pas convenue. Dans le récit se glisse la voix du père de Livia, la romaine. Non que son histoire soit inintéressante, loin de là, mais les chapitres qui lui sont dédiés m'ont déconcertée dans un premier temps car je ne comprenais pas qui était ce narrateur. Par la suite, ces "fragments" m'ont semblé casser le rythme du récit. Je dois avouer que j'ai sauté quelques pages. C'est vraiment dommage car l'écriture est pleine de charme et le thème accrocheur.

 

Une histoire originale, une lecture en demi-teinte.

 

Prix "condidentielles" 1/14

Cathulu a a-do-ré tout comme Clara; Le ressenti d'Antigone se rapproche du mien

Partager cet article
Repost0
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 23:01

Je ne suis pas encore plongée dans la rentrée littéraire et pour cause... :  

Fin juin, j'ai reçu un mail me proposant de faire partie du Jury du prix des lectrices du site "Confidentielles" (je ne sais sur quels critères j'ai été sélectionnée, je ne fréquente pas le site). Je dois dire que j'ai beaucoup hésité avant d'accepter car la sélection comptait 12 livres au départ (au final, il y en a 14 !), à lire pour fin septembre. Tant de livres sur un délai si court, en pleine rentrée littéraire... Au final, j'ai dit oui et j'ai reçu dans un premier temps un colis de 12 livres (j'ai ouvert le paquet avec une certaine excitation car je n'avais pas connaissance de la sélection). Les 2 suivants sont arrivés 15 jours plus tard alors que je n'attendais plus rien. 

Voici la liste des livres. J'avais noté certains dans ma LAL (liste à lire), j'ai donc été ravie de les trouver dans le colis. Pour les autres, on verra... J'espère de bonnes surprises ! Pour l'instant, je ne suis pas déçue.

 

 La petite, par Michèle Halberstadt (Albin Michel)  

Le corail de Darwin, par Brigitte Allègre (Actes Sud)

Demain j'arrête, par Gilles Legardinier (Fleuve noir)

Vous prendrez bien une tasse de thé ?, par Claude Keller (Plon) 

Une femme seule, par Marie Vindy (Fayard)

Ainsi puis-je mourir, par Viviane Moore (10-18)

Au pays des kangourous, par Gilles Paris (Don Quichotte)
Juste avant, par Fanny Saintenoy (Flammarion)

Et puis, Paulette..., par Barbara Constantine (Calmann Levy)

Grâce, par Delphine Bertholon (JC Lattès)

La femme et l'ours, par Philippe Jaenada (Points)

  Les sacrifiés, par Juliette Morillot (Belfond)

  Mon père, c'était toi ?, par Vincent Pichon-Varin (Le Cherche-Midi)

Couleur Champagne, par Lorraine Fouchet (Robert Laffont)

 

Si vous souhaitez connaître les autres blogueuses du jury (10 au total), cliquez sur l'image :

 

Le 5è Prix des lectrices Confidentielles !  - Culture et Loisirs

 

Partager cet article
Repost0
19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 23:07

      null

                                                                            JC Lattes - aout 2011 - 400 pages

Ce récit autobiographique s'est imposé à Delphine De Vigan après que sa mère, Lucile, ait choisi de mettre fin à ses jours après des années de souffrance et de lutte contre une maladie qu'on appelle aujourd'hui la bipolarité. Dans la première partie, Delphine de Vigan relate l'enfance de Lucile, élevée dans une famille nombreuse d'apparence "modèle" : des parents aimants, des enfants désirés et bien éduqués... Une famille lourdement marquée par des drames (la mort de plursieurs enfants).

Dans la seconde partie la romancière raconte sa propre enfance, gâchée par maladie de sa mère. Sans complaisance vis à vis d'elle mais avec beaucoup d'amour et de respect, Delphine de Vigan nous fait partager les galères qu'elle a vécues, avec sa soeur, quand les rôles s'inversaient (trop souvent) et qu'elles devaient porter Lucile à bout de bras. L'originalité de l'ouvrage tient au fait que la romancière rend compte au lecteur de sa démarche d'écriture, de ses difficultés et de ses doutes à dévoiler ainsi les secrets de famille. Elle relate l'enquête qu'elle a menée auprès de ses proches pour tenter de comprendre les causes du dérapage de sa mère. Pour cela, elle n'hésite pas à exhumer le passé familial, y compris celui dont personne n'a envie de se souvenir. 

C'est un ouvrage éclairant sur cette maladie qu'est "la bipolarité", qui questionne et interpelle sur les causes de la maladie et sur le poids du contexte familial dans son évolution. Cette lecture restera sans nul doute l'une des expériences les plus marquantes et éprouvantes de ma vie de lectrice. Je n'en suis pas sortie indemne, bouleversée par ce texte qui m'a touchée très intimement.

Terrible et magnifique...

Partager cet article
Repost0