Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 00:25



Pour ceux que cela intéressent (à mon avis plusieurs personnes) et qui n'auraient pas eu l'info (on ne peut pas être au courant de tout), Frédéric Ferney vient de créer un blog (ici)

 

Bonne nouvelle, non ?

 

Voici un extrait de la page d'accueil :

"Pour ceux qui me connaissent, ce n’est pas une surprise. Certains se souviennent peut-être que j’ai été viré de France 5 en juin 2008 parce que je faisais (depuis douze ans) une émission littéraire un peu trop… littéraire, paraît-il. Entendez : élitiste. « Il y avait trop d’écrivains dans cette émission… », aurait dit un dirigeant de France-Télévisions. Mieux vaut en rire, non ?
Je persiste et je signe.
La page est tournée, je continue le combat, car seul le combat existe.

Mon seul dessein sera de partager avec vous des émotions intimes. La haine de la littérature sévit un peu partout en France, pas seulement à la télévision. Il faut donc se battre."

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 17:59

Un bilan quantitatif qui se rapproche de celui de l'an passé :

- 59 livres sur une année (2 récits et 57 romans).
- 70 % de littérature francophone.

- Une quinzaine de coups de cœur
- Une infime minorité de livres peu aimés ou abandonnés. Je suis sélective dans mes choix, probablement parce que mon temps à consacrer à la lecture est compté.

Parmi ces coups de cœur, trois œuvres m'ont littéralement bouleversée :
Leur point commun est l'extraordinaire humanité qui s'en dégage. Je voue à leur auteurs une profonde admiration. Ce sont des livres que je relirai un jour et que je garde précieusement dans ma bibliothèque.

- L'enfant bleu - Henri Bauchau
-
La route - Cormac Mac Carthy (nouveauté 2008)
-
Le rapport de Brodeck - Philippe Claudel

Voici mes autres coups de cœur : 

Ils ne sont pas comparables les uns aux autres, mais tous m'ont fait passer un excellent moment.

- Laver les ombres - Jeanne Benameur (nouveauté 2008)

- Le boulevard périphérique – Henri Bauchau (nouveauté 2008)

- Une histoire d'amour et de ténèbres – Amos os

- La tournée d'automne – Jacques Poulin

- La nuit de l'oracle – Paul Auster

- Le petit prince Cannibale – Françoise Lefevre

- Les cerfs volants de Kaboul – Khaled Hosseini

- La lettre de Flora – Fred Paronuzzi

- La petite cloche au son grêle – Paul Vacca (nouveauté 2008)

- L'enchanteur et illustrissime gâteau café-café d'Irina Sasson – Joëlle Tiano

- Lambeaux - Charles Juliet

 

Et maintenant, en route pour de nouvelles aventures littéraires, que j'espère tout aussi passionnantes qu'en 2008 !

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 00:01

Editions du Masque -2001 476 pages - traduit de l'anglais

Wilkie Collins est le précurseur du roman policier anglais (l'ouvrage a été écrit en 1859). Pour créer le personnage de "la dame en blanc" il s'est inspiré d'un événement qui a bouleversé sa propre vie. Un soir, il rencontre dans la rue une femme étrange, toute de blanc vêtue, qui le supplie de lui porter secours. Cette femme est séquestrée par son mari. Wilkie Collins lui apporte son aide et tombe amoureux d'elle. Il restera son amant toute sa vie durant...

 

Tout comme Wilkie Collins, le personnage central de ce roman, Walter Hartright, rencontre une "dame en blanc" au comportement bizarre, un soir, à Londres. Il ne tombe pas amoureux d'elle mais de son sosie, Laura Fairlie, dont il fait la connaissance quelque temps après dans une propriété de la campagne anglaise où il vient de décrocher un poste de professeur de dessin. Chose étrange, les deux femmes sont liées par un secret dont nous perçons le mystère au fil du roman.

 

Tour à tour, les protagonistes racontent leur version de l'histoire. Nous découvrons un complot machiavélique monté par le prétendant officiel de la jeune Laura, Sir Percival,  aidé par l'un de ses amis, le comte Fosco. Fort heureusement pour Laura Failie, principale victime du complot, sa demi-sœur Marian Halcombe, dynamique et pleine de bon sens, est à ses côtés pour lui apporter une aide précieuse. Vient également à son secours l'amoureux éperdu, Walter Hartright.

 

L'intrigue m'a paru longue à se mettre en place mais vers la moitié du roman les évènements s'accélèrent et le suspense monte en puissance. J'ai trouvé beaucoup de points communs entre ce livre et celui de Dumas "Pauline" que nous avons lu dans le cadre du blogoclub pour le 1er mai : Approximativement la même époque, un complot machiavélique dont la principale victime se trouve être une jeune femme un peu fragile et un "happy end" que l'on doit à l'opiniâtreté d'un jeune homme qui tombe amoureux de la belle.

 

Plus que l'histoire elle-même, peu crédible et un peu "nunuche", c'est la construction du roman sous forme de témoignages successifs qui m'a bien plue. J'ai apprécié également l'élégance de l'écriture ainsi que l'étude assez fine de la psychologie des personnages. Bien que j'aie eu un peu de mal au démarrage, je garderai plutôt un bon souvenir de cette lecture, qui m'a plongée dans l'ambiance de l'Angleterre victorienne. J'apprécie de temps à autre le dépaysement que procure ce genre littéraire au charme suranné et totalement décalé par rapport à ce que je lis habituellement.

Les avis de : Soie , Florinette , Nina , Denis, Armande, Clochette, KatellJulesJulien, Chimère, Antigone, WakinasimbaGeorge, ArletteOri , Emilie , Lune de pluie, Taylor, Lisa ; Mirontaine ; Martine ; Karine ; Sandrounetta ;Pimpi et Catherine ; Thracinee ; Belledenuit ;


Ils ont lu un autre "Collins" : Keisha Pierre de Lune, Kathel Passion et repentir, Praline Basil, Yvon L'hôtel hanté Kalistina Voie sans issue (écrit avec Dickens)
Sur le thème de cette cession du 1er janvier, Lou a lu un roman de Anne Perry

Bonne année à tous !

La prochaine lecture sera un peu différente des précédentes. Nous avons en effet choisi de proposer la lecture d'une oeuvre au choix du prix nobel de littérature JMG LE CLEZIO.

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 05:36


  

Me voilà de retour pour fêter avec vous, chers visiteurs, mon bloganniversaire. Désormais en vitesse de croisière, mon blog m'apporte toujours beaucoup de satisfaction et je commence à lui consacrer un temps que j'estime plus raisonnable qu'au début. J'espère ainsi m'essoufler moins vite...

Comme l'an passé, l'année a été riche en rencontres. Certaines virtuelles, d'autres "pour de vrai". De très belles découvertes littéraires également (mon bilan de l'année dans quelques jours).
 
Un regret toutefois : l'effacement de la blogosphère d'Anne et de Moustafette. Elles me manquent. J'espère qu'elles reviendront… 
 

Je vous remercie toutes et tous de votre fidélité et vous donne rendez-vous à l'an prochain, même jour, même heure 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 05:13

Je quitte la Bretagne en fin de semaine pour un périple familial qui me conduira dans un premier temps au Mans, puis dans le Loiret et pour finir en Seine et Marne.
Je vous retrouve dans une petite quinzaine de jours.

D'ici-là, passez toutes et tous un  Joyeux Noël !

 

 

Je vous laisse avec les Poppys : "Noël 70" en souvenir des noëls de mon enfance.
 

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 00:39

 

A mon tour de me prêter à ce petit tag qui circule sur les blogs.

 

. Plutôt corne ou marque page ? Marque-page ! Je suis soigneuse avec les livres, qu'ils m'appartiennent ou non.

 

. As tu déjà reçu un livre en cadeau ? oui, bien-sûr ! J'adore cela surtout quand le cadeau vient d'un lecteur ou d'une lectrice qui l'a soigneusement choisi pour moi.

 

. Lis tu dans ton bain ? Jamais, j'aurais trop peur d'abîmer le livre.

 

. As tu déjà pensé à écrire un livre ? J'en ai écrit un, avec une copine, à 15 ans (qui n'a bien entendu jamais quitté nos chambres d'adolescentes). J'écrirai peut-être un jour, pour moi seule. Je ne pense pas avoir un quelconque talent.

 

. Que penses-tu des séries de plusieurs tomes ?  J'en lis peu. Un jour peut-être, quand j'aurai plus de temps devant moi.

 

 . As tu un livre culte ? Pas vraiment… Mes goûts évoluent au fil du temps.
 

. Aimes tu relire ? Je relis peu, sauf quand j'ai adoré le livre et que je ne peux pas le quitter. Dans ce cas je le relis immédiatement.

 

. Rencontrer ou ne pas rencontrer les auteurs de livres qu'on a aimé ? Rencontrer bien-sûr ! J'adore cela. J'ai fait de superbes rencontres (Marie Sizun, Fabrice Vigne, Philippe Claudel..)

 

. Aimes tu parler de tes lectures ?  Si je n'aimais pas cela, je n'aurais pas créé ce blog…

 

. Comment choisis tu tes livres ? Je m'inspire des coups de cœur des autres, je lis les auteurs que j'aime. Pour le reste c'est un peu le hasard. Il y a aussi les lectures "imposées" du blogoclub et du prix inter-ce…

 

. Une lecture inavouable ?  Non je ne vois pas…

 

. Des endroits préférés pour lire ?  Une chaise longue dans le jardin (le paradis), ou mon lit, le plus souvent.

 

. Un livre idéal pour toi serait... : Pourquoi le conditionnel ? J'en lis qui m'emportent littéralement, me font quitter la réalité, j'adore cela.

 

. Lire par dessus l'épaule ? Non, ce n'est pas mon truc.

 

. Télé, jeux vidéos ou livre : Livre bien sûr.

 

. Lire et manger ? Non pas en même temps. Je préfère un café ou un thé pour m'accompagner dans ma lecture.

 

. Lecture en musique, en silence, peu importe ? En silence et le plus absolu si possible. J'ai horreur qu'on m'adresse la parole quand je suis plongée dans un livre. Je suis capable de mordre... (en fin presque, on ne sait jamais que quelqu'un me croie).

 

Ma question en plus :
Que deviendrais-tu sans livres ? Je serais complètement perdue, je ne sais pas si je serais capable de combler ce manque.
 

 

A qui le tour ? 

Il suffit de copier-coller les questions et d'ajouter une question en plus à chaque fois.  

 

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2008 6 13 /12 /décembre /2008 22:02

J'ai entendu cette chanson cet après midi, à la radio. Je ne l'avais pas entendue depuis bien longtemps. Bon, ce n'est pas tout récent... mais j'aime bien !

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 16:47
Anne Carrière - 2008 - 335 pages

Ondine Khayat aborde ici un sujet qui me touche beaucoup : la maltraitance des enfants. Elle est inadmissible mais hélas  très répandue : 21 000 enfants en sont victimes chaque année en France. Dans ce livre, point de chiffres ni de statistiques mais des mots sensibles et percutants, ceux qu'Ondine Khayat met dans la bouche d'un enfant de 11 ans, Slimane, victime de la violence d'un papa alcoolique.

 

Comment ne pas être envahi par une grande tristesse face à la  terrible vie de Simane et de son grand frère, Maxence ? Leur père, ils l'appellent "le démon" et ce titre lui va à ravir puisqu'il fait régner la terreur dans la famille. A la moindre contrariété, il "tabasse" tout le monde : les enfants mais aussi leur mère, complètement dépassée par la situation et incapable de réagir. Maxence a de plus en plus de mal à supporter son père et finit par faire le choix de partir au "pays sans adultes" laissant Slimane seul et complètement désemparé… Heureusement, son chemin va croiser ceux de Valentine et Hugo, aussi malheureux que lui, mais pour d'autres raisons. Grâce à l'amitié qu'il leur porte, il trouvera la force de cheminer vers un avenir plus souriant.

 

C'est un livre poétique et très touchant, qui fait penser au "Petit prince" par ses répliques pleines de bon sens (le chef d'œuvre de St Exupéry est d'ailleurs la "bible" de Maxence). Le petit Slimane est un ange qui nous fait regarder en face notre monde d'adultes, bien injuste aux yeux des enfants malchanceux comme lui.  Le petit garçon dit d'ailleurs cette phrase terrible : "la vie, c'est pas fait pour les enfants"... 
Merci à Ondine Khayat d'avoir créé Simane et Maxence, petits personnages intelligents et attendrissants dont le message ne peut aller que droit au cœur…

 

Un extrait de dialogue entre les deux frères : 

- Et maman, elle nous aime ?

- Oui, mais elle est complètement paumée

- Tu crois qu'elle a perdu son chemin ?

- C'est cela. Elle a pris la mauvaise route. Elle aurait dû revenir sur ses pas il y a longtemps.

- Pourquoi elle ne l'a pas fait ?

- Les adultes, c'est comme cela qu'ils vivent. Ils font des erreurs, et après ils ont plus la force de tout recommencer.

- Les enfants, c'est pas pareil ?

- Non parce que les enfants n'ont pas encore mis de barreaux autour de leur vie.

Je n'ai lu que des avis positifs sur la blogosphère : Lily - Saxaoul - Praline - Ecaterina - Armande ...


Merci à "Chez les filles" et aux Editions Anne Carrière pour cette émouvante lecture.

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 00:51


Edtions du Rouegue 2008 - 218 pages

C'est l'histoire d'un brave homme qui ne manque pas de bon sens, mais qui a un peu "la tête en friche". Pas d'amour maternel, un père aux abonnés absents, un instituteur qui le prenait pour un idiot, tout cela ne l'a pas aidé à grandir. Mais rien n'est jamais définitif... Un jour, au jardin public, il sympathise avec une vieille dame, cultivée et pas bêcheuse pour deux sous. Ils ont une passion commune, compter les pigeons. Ca leur donne un premier sujet de discussion. D'autres suivront et peu à peu une histoire d'amitié prendra naissance. La vieille dame réussira même à lui transmettre sa passion de la lecture…

 

Après "la petite cloche au son grêle", une nouvelle histoire où la lecture ensoleille la vie  des gens ! J'ai bien aimé cette amitié un peu improbable, preuve que la vie réserve de jolies surprises à tout âge. Le langage utilisé est plus que familier (c'est le monsieur à la tête en friche qui s'exprime, alors forcément ...) C'est une récréation agréable. On rit un peu, on sourit souvent, l'émotion n'est pas absente et les deux personnages principaux sont vraiment attachants. Le livre est truffé de réflexions amusantes et pertinentes sur la culture comme celle-ci :

"Et là,  j’ai réalisé une arnaque incroyable : pour pouvoir trouver un mot dans le dictionnaire, il faut déjà savoir l’écrire ! Ce qui fait que les dictionnaires ça sert uniquement à des gens cultivés qui n’en n’ont pas besoin par la même occasion.

On t’abat à la tronçonneuse des forêts de l’Amazonie pour faire des dicos pour t’aider, qui te montrent -au final- à quel point tu es con ? Vive la politique ! ». 

 

Je commence agréablement ma lecture de la sélection du prix Inter-Ce 2009.

 

La couverture est craquante en plus !

 Les avis très positifs de : Joelle -  Flora - Clarabel - Leiloo

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2008 6 06 /12 /décembre /2008 23:25

Aimer c'est juste accorder la lumière à la solitude.

Et c'est immense.

 

Jeanne Benameur (Laver les ombres)

Partager cet article
Repost0