Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

4 avril 2008 5 04 /04 /avril /2008 23:40


Je suis allée voir ce film sans être certaine qu'il me plairait. Durant la première demi-heure, mes doutes ne se sont pas atténués, au contraire : une caméra qui filme à vous donner le tournis, des gros plans pas toujours très heureux sur les visages, un repas de famille interminable, une histoire de pipi-pot qui s'éternise… Pourtant,  je suis sortie du film plutôt emballée. Que s'est-il passé entre-temps ? Je me suis attachée aux personnages et je me suis laissée porter une histoire pleine d'humanité. Les acteurs sont tous formidables et très crédibles.

  

Le personnage central du film, Slimane, est un vieil émigré arabe peu causant mais d'un dévouement sans limite à sa famille. Quand il se fait licencier du chantier naval dans lequel il travaille depuis trente-cinq ans, loin de se laisser abattre, il a l'idée un peu folle d'ouvrir un restaurant dans un vieux bateau destiné à la casse, un endroit sympa on l'on mangerait la spécialité familiale : le couscous au mulet (un poisson). Toute la famille met la main à la pâte (ou plutôt à la graine) pour permettre à Slimane d'aller au bout de son rêve, en dépit d'embûches quasi insurmontables.  

Je suis sortie du film avec le sentiment d'avoir partagé l'intimité d'une famille l'espace de quelques heures. C'est assez troublant, peut-être même un peu dérangeant tant le film est réaliste. Mais j'ai vraiment apprécié de côtoyer une culture qui n'est pas la mienne et je connais mal. C'est un  film qui peut aider à comprendre une population qui peine à trouver sa place, la fameuse "deuxième génération issue de l'émigration", dont parlent tant les médias.
    

 

On sort du film le cœur serré par une fin peut-être trop cruelle?

 

Un film assez déroutant, mais à voir.

 

  Crédit photo : Allociné.com

 

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 19:41

J'ai fait quelques modifications car j'hésitais trop fréquemment entre "livres coups de cœur" et "livres beaucoup aimés". J'ai donc regroupé les deux rubriques en ventilant les livres un peu différemment. 

Voici mes coups de cœur "nouvelle formule", de ce début d'année  :

 

    

Le rapport de Brodeck – Philippe Claudel  (gros coup de coeur)

La tournée d'automne – Jacques Poulain

Le petit prince Cannibale – Françoise Lefebvre

Une histoire d'amour et de ténèbres Amos Oz

L'enchanteur et illustrissime Gâteau café-café d'Irina Sasson - Joelle Tiano

La lettre de Flora – Fred Paronuzzi

 

    Espérons que mon classement se trouve facilité !
    J'ai beaucoup de mal à classer un  livre tout de suite après sa lecture. 
   Pas vous ?
Partager cet article
Repost0
1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 23:35

 

  

- Job :  Vers l'âge de quinze-seize ans, je travaillais le dimanche matin dans l'unique magasin de vêtements d'un bourg de province. On y vendait un peu de tout : des casquettes pour pépé, des blouses pour mémé, des pelotes de laine, des boutons de toutes les tailles... L'heure d'affluence était la sortie de la messe. J'adorais ce job, mais je n'ai pas fait carrière dans la mercerie pour autant...

- Voiture :  une 104 Peugeot qui démarrait un matin sur deux (bon, j'exagère un peu tout de même).


- Page de scrap/ Page Web : Mon blog est ma première "création" informatique.


- Voyage : Un voyage à Paris, avec l'école. C'était l'événement, pensez-donc, la capitale !


- Baiser : Jardin secret...

    J'ai été gentiment taguée par Ys et Saxaoul.

    Je dois trouver 6 volontaires, alors allons-y :
    Karine, Florinette, Kathel, Moustafette, Loula, Yueyin (Si ça vous tente, les filles).

 

Partager cet article
Repost0
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 23:49



Robert Laffont 2007 - 133 pages


L'histoire débute par une lettre, adressée à Mattéo et dont voici les premières lignes : "Venez, écrit-il. Sabine, Léa et toi. Venez ensemble ou alors viens seul. Flora va mourir d'un cancer…"
 
Après la lecture de cette lettre, Matteo se plonge dans ses souvenirs. Jeune émigré italien, son père le rejetait. Sa mère laissait faire, sans doute  par lâcheté. Là-bas en Italie, vivait la tante Flora. Elle lui écrivait  souvent et attendait impatiemment ses rares visites. Mais cet amour, trop éloigné par la distance, ne suffisait pas à adoucir son enfance. 
-

Adulte, il tente d'oublier cette époque douloureuse de sa vie, mais une agression, subie dans le cadre de son métier de chauffeur de bus, l'affaiblit physiquement et moralement, faisant resurgir le passé. Il se met à boire et à délaisser sa femme et sa petite fille. Quand il reçoit la lettre, un sursaut d'énergie le pousse à filer en Italie retrouver Flora… 

-
C'est un petit livre tout simple en apparence, qui évoque au travers de personnages "écorchés de la vie",  des existences gâchées par les non-dits. Je suis sortie de ma lecture sonnée par un dénouement que je n'ai pas vu venir et qui m'a émue au point qu'il m'a fallu deux heures pour trouver le sommeil.
 Je ne veux pas en dire davantage pour ne pas gâcher la lecture de ceux qui seraient tentés par cette histoire poignante.
-
A lire d'une traite pour ne pas perdre en émotion…

   L'avis de Cuné et de Biblioblog
  L'interview de l'auteur par Biblioblog
   '

 

Partager cet article
Repost0
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 00:09
Suite à mon billet de début de semaine (ici) plusieurs d'entre vous m'ont communiqué des recettes à base d'endives.
A mon tour, je vous livre une recette, qui fait partie de mes "basiques". C'est un plat vite fait, qui régale toute la famille !   

Pour 4 personnes :
Préparation : 10 minutes
Cuisson : 30 minutes

4 blancs de poulet, coupés en morceaux (pas trop grands)
4 endives, coupées en morceaux (pas trop grands non plus)
 carottes, râpées épais
15cl de bouillon de volaille
1 cuil. à soupe de farine
1 briquette de crème fraîche liquide (vous pouvez en mettre moins si vous êtes au régime, c'est bon quand même)
Du curry (j'en mets pas mal, j'adore cela !)
Sel, poivre
Persillade (pour décorer)

Pocher les endives 10 minutes dans une casserole d'eau bouillante salée.
Dans une sauteuse, faire revenir le poulet avec de l'huile (et un peu de beurre pour éviter les éclaboussures, et parce que c'est bon !)
Quand les morceaux de poulets sont colorés, les poudrer de farine avant d'incorporer le bouillon de volaille.
Ajouter les endives avec un peu d'eau de cuisson puis les carottes râpées.
Faire cuire le tout 10 minutes environ.
Ajouter la crème fraîche et le curry.
Décorer de persillade.

On peut accompagner ce plat de riz.

Bon appétit !  

Partager cet article
Repost0
28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 00:25

les-femmes.jpg


Jean-Paul Salomé
a voulu, par ce film, rendre hommage aux femmes qui ont œuvré pour la résistance pendant la seconde guerre mondiale. Le rôle des résistantes ne se limitait pas à transmettre des messages à vélo. (cliché de la femme résistante dans les films sur la seconde guerre mondiale).
Les femmes qu'il met en lumière ont été recrutées par le SOE (services secrets britanniques) pour une mission délicate : exfiltrer un agent britannique tombé aux mains des allemands alors qu'il préparait le débarquement sur les plages normandes. Une deuxième mission suivra, quasiment suicidaire…

 

Je n'ai pas vu ce film comme un film historique, mais plutôt comme une sorte de polar rocambolesque. Les cinq femmes, maquillées et bien coiffées en toutes circonstances sont peu crédibles dans le rôle de résistantes de haut niveau.

Néanmoins, je ne me suis pas ennuyée une seconde car il y a de l'action, c'est le moins que l'on puisse dire ! Je suis même sortie de la salle "défatiguée".

Sur le casting, pas grand chose à dire, une belle brochette d'actrices dont Sophie Marceau comme chef de bande.

 

Distrayant, mais sur un tel  sujet  on aurait pu imaginer mieux…

L'avis de Choupynette

Partager cet article
Repost0
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 00:50

Intervista, coll. Les mues, 2007
Nous sommes à Batenda, ancienne colonie européenne. Irina a 101 ans, déjà. Au terme d'une vie remplie de drames, de frustrations et de bonheur mêlés,  elle a atteint une forme de sérénité. Auprès d'elle, sa petite fille Susan  n'est  pas là  par hasard...
 

C'est un petit livre tout en douceur, un brin nostalgique et délicieusement féminin, à l'image de ce gâteau café-café dont la recette nous est dévoilée peu à peu, tout comme l'histoire d'Irina, racontée tantôt par la vieille femme, tantôt par sa petite fille. Illustrissime, ce premier roman ? A l'échelle de la blogosphère, sans aucun doute et le succès de ce gâteau enchanteur est bien mérité. 
 

Pour un gâteau de huit convives, compter trois paquets de thé brun, 125 g de beurre fin, de Normandie de préférence, sept cuillères à bouche de sucre en poudre …

live-voyageur.gifJ'offre à Moustafette, qui m'a envoyé ce roman alors qu'il avait fini sa carrière de livre-voyageur, une belle part de gâteau café-café

gateau-au-caf-.jpg

La photo est de Mamie Caillou :
http://mariecaillou.cuisineblog.fr/3604/Gateau-The-Brun/
un texte de recette illustré de cette même photo :
http://5h12.wordpress.com/2007/12/07/la-recette-du-bonheur/
Partager cet article
Repost0
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 15:23

A la demande de Cuné, voici un petit compte rendu de ma visite, hier après-midi, d'une Station expérimentale de légumes à St-Pol de Léon (Finistère). On est assez loin de l'univers des blogueurs littéraires, bien que... passant des heures sans bouger, à lire, il n'est pas inutile de temps en temps de s'offrir une petite cure de légumes (cette dernière phrase n'a pour but que d'introduire le sujet, légèrement incongru sur mon blog). 

A la question "En quoi consiste ton travail exactement", l'ami qui nous proposait la visite de son lieu de travail nous a répondu : "à faire des bêtises à la place des producteurs de légumes". Son travail consiste en effet à tester des techniques diverses et variées pour optimiser la culture des endives (utilisation d'engrais, techniques de forçage, de conservation, de transport...).

Les différentes  étapes de  la culture des endives sont les suivantes :

 - semi des graines, en plein champ, mi-mai 

 - effeuillage des plans et récolte des racines mi-novembre

 - Conservation dans des chambres froides pendant l'hiver

 - Forçage des racines dans des caisses plastiques durant l'hiver,  pendant une vingtaine de jours. (voir photo ci dessous).

 bac-endives.jpg

 

Si le sujet de la culture des endives vous intéresse (on ne sait jamais) rendez-vous : ici

Il faut aussi que je vous dise que j'ai quitté la station avec un grand cageot d'endives. Chic !  Après les excès du week-end en chocolat,  une petite cure d'endives sera la bienvenue
.

Partager cet article
Repost0
23 mars 2008 7 23 /03 /mars /2008 00:16


Et bonne chasse aux oeufs !


Illustration de Jenny Nyström, artiste & illustratrice suédoise (1854-1946)

Partager cet article
Repost0
22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 17:29

dee_dee-copie-1.jpg

Vendredi soir, je suis allée voir sur scène la Diva américaine Dee Dee Bridgewater. Je ne suis pas une grande amatrice de Jazz mais j'ai accepté avec curiosité de suivre des amis que ce spectacle musical, intitulé "Red earth, a Malian journey", tentait bien.

La chanteuse sort de son répertoire habituel en mélangeant Jazz et Blues malien. Elle est accompagnée de sept de musiciens et de deux chanteurs maliens.

Elle est d'un dynamisme incroyable et a beaucoup d'humour. Elle a même réussi à faire sortir de sa léthargie le public brestois, un peu "coincé" en début de soirée (je ne faisais pas exception, sortant d'une semaine un peu speed).

J'ai bien aimé l'intégralité du spectacle mais j'ai préféré les chansons qui avaient des tonalités plus africaines que jazzy.

Si vous voulez avoir une idée de ce que cela peut donner : ici.
 Elle chante en duo avec une chanteuse malienne.

Partager cet article
Repost0