Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

15 août 2007 3 15 /08 /août /2007 23:38
Voici quelques photos de mon séjour en Bourgogne, le mois dernier (déjà !). Pour ceux et celles qui n'étaient pas là quand j'en ai parlé (ICI), j'ai eu la chance d'avoir un guide qui connaît parfaitement sa région et qui me l'a fait découvrir avec passion ! il s'agit de Béatrix.
 
J'ai adoré la campagne Bourguignonne, verte et préservée, ansi que les petits villages chaleureux aux toits rouges (chez nous en Bretagne ils sont en ardoise gris anthracite). Je ne peux pas tout vous montrer hélàs mais voici un petit aperçu de ces merveilles !  
 Le très joli village de Flavigny :
 
 
 
  
 La prestigieuse abbaye de Fontenay : 
 
   
 
   La ville de Dijon, dont Béatrix connait tous les coins et recoins :
 
 
 
 
   
 L'émouvant Hospice de Beaune et son toit coloré :
 
 
Quatre jours, c'est bien peu pour découvrir une région aussi riche, j'espère donc y retourner un jour. Je dois dire également que je serai ravie de servir de guide à Béatrix si elle souhaite découvrir la Bretagne !
 
Partager cet article
Repost0
12 août 2007 7 12 /08 /août /2007 23:00
                                                            credit photo : la maison de Gabrielle Roy
Gabrielle Roy est l’une des écrivaines francophones les plus connues du Canada. En France elle est assez peu lue (sauf par les bloggeuses grâce à nos amies canadiennes ! ).
J'ai lu d'elle à ce jour, deux romans : Ces enfants de ma vie, l'an passé, et la petite poule d'eau tout récemment. Les deux se rapprochent par leur sujet principal : l'école.
 
Ces enfants de ma vie : C'est le premier que j'ai lu et c'est aussi mon préféré. Gabrielle Roy nous raconte ses souvenirs de toute jeune institutrice. Elle a enseigné successivement dans des petits villages ruraux perdus au fin fond des vastes plaines canadiennes et dans la banlieue d'une ville peuplée d'émigrés d'origines différentes.
Le livre est composé de six récits, chacun centré sur un enfant. Ces portraits sont à la fois pleins de fraîcheur et d'humanité. A l'époque où Gabrielle Roy enseignait (entre 1930 et 1937), la population souffrait de pauvreté. Gabrielle Roy était très sensible à cette misère, ayant vécu une période de précarité dans sa propre famille.
Elle nous livre ses doutes et interrogations de toute jeune institutrice, soucieuse d'appliquer la meilleure pédagogie possible. Par ailleurs, elle n'hésite pas à rencontrer les familles, se déplaçant jusqu'à leurs maisons parfois éloignées de l'école, traversant des paysages qui font penser à ceux de "la petite maison dans la prairie" (j'adore !)
J'ai vraiment aimé son écriture. Chaque mot est choisi avec soin, les portraits sont bien construits, bref j'ai passé un très bon moment avec ces enfants.
 
La Petite Poule d'Eau : Dans ce roman, Gabrielle Roy imagine une petite communauté idyllique réduite à sa plus simple expression : une famille qui comprend suffisamment d'enfants pour ouvrir une école : l'école de la Petite Poule d'Eau. La tête pensante de la famille, c'est Luzina, la maman. Elle réunit à elle seule toutes les qualités humaines et réussit à faire de l'île de la petite Poule d'Eau, coin perdu isolé de tout, un petit paradis de verdure où il fait bon vivre.
Certains éléments de l'histoire sont autobiographiques. En effet, toute jeune institutrice, elle a été nommée pour un été dans cette région reculée du Manitoba. Mais elle n'a pas eu la chance d'y côtoyer Luzina ! A l'inverse, elle garde le souvenir de s'y être ennuyée à mourir. Son seul réconfort était la présence des enfants et l'observation des paysages magnifiques qu'elle nous raconte si bien.
J'ai un peu moins aimé la dernière partie, moins captivante à mon sens que les deux premières, mais ce livre restera pour moi un très bon souvenir de lecture.
                    
 
Si vous hésitez entre les deux livres, je vous conseille de commencer par "ces enfants de ma vie".
Les livres de Gabrielle Roy sont assez difficiles à trouver en France. Le plus simple est de les commander à la Librairie du Quebec. On les trouve en format semi-poche, avec des annexes bien utiles pour comprendre l'œuvre de Gabrielle ROY (Editions du Boréal collection Compact).
 
Un site très intéressant pour entendre et voir Gabrielle Roy :
 

Des bloggeuses qui aiment Gabrielle ROY :

CATHE /  PAPILLON / FRISETTE / CUNE /  MALICE  ...

 
Une romancière canadienne à découvrir, si ce n'est déjà fait.
 
Partager cet article
Repost0
10 août 2007 5 10 /08 /août /2007 05:09

      Hier soir, il faisait un temps superbe en Bretagne.  

     Nous étions à Roscoff (Nord Finistère) en face de l'île de Batz.

 Après trois mois de pluie, c'est le bonheur...

   

Partager cet article
Repost0
8 août 2007 3 08 /08 /août /2007 23:54
Dans ce recueil de quatorze courtes nouvelles, Karine Fougeray nous propose une balade dans sa Bretagne natale. Enfant et adolescente, elle a vécu à Saint-Malo. Après dix-sept années de vie parisienne, elle a choisi de revenir en Bretagne. Graphiste de métier, ce livre est son premier et le seul à ce jour, me semble-t'il.
J'avais lu beaucoup d'éloges sur ce recueil. Je ne suis pas vraiment amatrice de nouvelles, mais je me suis laissée tenter. J'ai passé un agréable moment, mais je dois dire que j'ai été un petit peu déçue. Du même âge que la romancière, bretonne comme elle, je pensais y trouver quelques souvenirs similaires aux miens. Cela n'a pas été vraiment le cas. 
Certaines nouvelles m'ont captivées plus que d'autres. J'ai bien aimé par exemple celle de "ballon vole", l'histoire de ce couple d'anciens qui passe l'après midi sur la plage à commenter les avis de décès du journal local, jusqu'à ce que mémé prenne le ballon en pleine figure et que… (je n'en dis pas plus mais la chute est bien vue !).
 
Une lecture plutôt sympa.
 Des avis très enthousiastes : LHISBEI /  LAURE/ BEATRIX
 
Partager cet article
Repost0
5 août 2007 7 05 /08 /août /2007 23:31

Quand nous partons en vacances, nous faisons souvent une pause dans ce petit village du Loiret où nous avons de la famille. Je ne manque jamais d'aller rendre une petite viste à  l'église très ancienne de  GERMIGNY, bien connue des historiens. C'est un rare exemple du style architectural caroligien (pour les amateurs...).

La balade est sympa de jour, comme de nuit et à l'intérieur on peut admirer une très belle mosaïque  !  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Partager cet article
Repost0
4 août 2007 6 04 /08 /août /2007 08:20
J'aime beaucoup les livres dont l'histoire se déroule dans l'univers de la musique, qu'elle soit classique ou contemporaine.
-
En refermant Prodige de Nancy Huston, j'ai eu envie de lister les livres que j'avais lus sur ce thème.
 -
-
Voici ceux dont je me souviens, classés par ordre de préférence (selon le souvenir qu'il m'en reste) :
-
Corps et âme – Frank CONROY
Maestro – Edouard MANET
La vie Blues – Han NOLAN ( Un très bon livre pour ados )
L'accompagnatrice – Nina BERBEROVA
Amsterdam - Yun Sun LIMET
Comment se dire adieu – Laurie COLWIN
Un soir au club – Chistian GAILLY (et tous ses autres romans)
Les doigts écorchés- Sylvie ROBIC
 
Cela peut vous donner des idées de lecture.
Peut-être avez-vous aussi des titres à me suggérer ?
Partager cet article
Repost0
1 août 2007 3 01 /08 /août /2007 23:53
De Nancy Huston je n'avais lu jusqu'ici que "lignes de faille", roman pour lequel j'avais eu un gros coup de cœur l'an passé. J'attendais donc beaucoup de cette deuxième lecture. Je n'ai pas été déçue, même si les deux romans ne sont pas comparables.
 
L'histoire :
Prodige est un conte polyphonique qui se situe aux frontières du rêve et de la réalité. La voix principale est celle de Lara, pianiste, qui met au monde prématurément une petite fille qu'elle appelle Maya.
La petite est très fragile et ses jours sont en danger. Lara ne sait que faire pour attirer sa fille vers la vie. Elle trouve l'idée de lui parler sans discontinuer de la vie future qu'elle imagine pour elle. Une vie de petite pianiste surdouée…
Mon avis :
J'ai beaucoup aimé l'alternance de différentes voix pour raconter la relation fusionnelle entre Maya et sa maman. On finit par confondre le rêve et la réalité. C'est très troublant.
C'est une histoire qui illustre la complexité de l'amour maternel. C'est aussi un roman sur la transmission d'un don de génération en génération. Dans cette histoire, la transmission apporte du bonheur mais aussi de la douleur et de  la frustration.
La musique est la deuxième passion de Nancy Huston. J'ai lu quelque part qu'elle s'octroie une heure de musique, chaque matin, avant de se mettre à l'écriture. Elle joue du piano, du clavecin et de la flûte. Comme la petite Maya, sa mère était musicienne, mais Nancy a fait le choix de la littérature, se sentant plus douée pour cette discipline que pour la musique.
En tant que lectrice je suis ravie qu'elle ait fait ce choix !
-
Un beau conte polyphonique
Partager cet article
Repost0
29 juillet 2007 7 29 /07 /juillet /2007 23:21
Ce que j'aime à l'île de Ré, c'est me promener à vélo dans les ruelles fleuries de roses trémières.
Voici un aperçu de mes balades …
-
 
 
 
 Cette année nous étions dans la partie agricole de l'île, Sainte-Marie de . C'est très tranquille, contrairement à d'autres coins de l'île. 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
-
J'aime beaucoup les portes.  En voici une qui devrait plaire aux bloggeuses qui aiment les chats...
-
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Une pensée aussi pour ceux  qui, comme moi, rêvent de tenir une librairie-salon de thé  (c'était fermé, hélas,  quand je suis passée devant !). Cette librairie se trouve à La Flotte-En-Ré.
 
 
 
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0
26 juillet 2007 4 26 /07 /juillet /2007 23:00
                              
 
  
L'histoire :
 
Deux histoires se croisent dans ce livre. Celle de Julia Darmond, journaliste américaine qui vit en France depuis vingt-cinq ans et celle d'une petite fille juive arrêtée lors de la rafle du Vel d'Hiv en 1942.
Julia, chargée de couvrir la commémoration du Vel d'Hiv par le journal qui l'emploie, découvre que sa belle famille occupe depuis juillet 42, un appartement préalablement occupé par une famille juive. Contre l'avis des siens, elle mène une enquête qui la mène sur les traces de la petite Sarah, arrêtée par la police française à son domicile en 1942 avec ses parents. 
 
 
Mon avis :
C'est le cœur serré que l'on découvre, page après page, le calvaire de la petite fille qui du jour au lendemain se trouve plongée dans un effroyable cauchemar. Je connaissais l' épisode de la rafle du Vel d'Hiv, mais les événements historiques prennent une autre dimension dès lors qu'on leur associe un prénom et une histoire personnelle. C'est un livre à conseiller aux adolescents qui apprennent l'histoire de notre pays.
J'ai trouvé tout à fait captivant le parcours de cette journaliste qui reprend son destin en main suite à la prise de conscience d' événements historiques survenus il y a soixante ans. Julia est intelligente, tenace et d'une grande sensibilité. Ce que j'ai pu lire, ici ou là, sur Tatiana de Rosnay me fait penser que la journaliste du roman lui ressemble par certains côtés.
-
Voici l' extrait d' une interview donné par la romancière sur le site @ la lettre.com :
Il montre l'investissement important de la romancière pour ce projet qui n'est pas que littéraire.
 

"Ce livre a tout changé pour moi.  Ecrire ce livre a été une véritable prise de conscience. Une des plus importante de ma vie"

"Sarah est comme ma propre fille. Oui elle continue à me hanter. Elle est le fruit de mon imagination, mais ce qu'elle a vécu, je sais que les 4000 enfants du Vel d'Hiv l'ont vécu, et je voudrais que l'on oublie jamais".

 
 
J'ai dû me faire violence pour ne pas lire cet ouvrage d'une traite. La tension est telle qu'on a du mal a ne pas sauter des lignes.
C'est une histoire très triste, certes, mais l'amour que porte Tatiana à Sarah parvient à donner l'espoir d'une humanité meilleure pour demain.
 
Un très beau livre
-
Beaucoup de blogs ont parlé de ce livre. Parmi eux :
 Tamara Florinette Anne  ....
 
Partager cet article
Repost0
25 juillet 2007 3 25 /07 /juillet /2007 23:03

   Ci joint le courrier que nous envoyons par mail aux personnes intéressées. 

   Pour les autres, il n'est pas trop tard !  Si vous avez raté l'info voir  ICI  ou LA .  

    Le mail du club :  lecturecommune@yahoo.fr 

Bonjour,  

 

 

 Lorsque nous vous avons exposé notre projet de continuer le club de lecture des bloggeuses, vous avez été nombreuses à avoir l’air intéressées pour participer à l’aventure. Afin que ce rendez-vous soit le plus convivial possible, nous aimerions faire participer le plus grand nombre au choix des lectures à venir, puisque nous souhaiterions dès le 1er septembre, première date butoir, annoncer la lecture commune pour le 1er novembre. 

 

Dans ce but, nous demandons à chacune d’entre vous de nous transmettre par mail un titre que vous aimeriez particulièrement lire et faire lire aux autres lectrices, et ce avant le 14 août au soir.  

 

Le 16 août, nous vous renverrons par mail la liste de tous les titres proposés, et il s’agira alors de voter pour le titre qui vous séduit le plus, et ceci bien entendu en dehors de celui que vous avez proposé vous-même.

   

Le titre qui recueillera le plus de suffrage constituera la lecture commune pour le 1er novembre, et si ce système fonctionne bien, nous pourrons faire de même à chaque fois.

    

Nous attirons par ailleurs votre attention sur le fait que le prix du livre constituant souvent un argument de poids, un livre de poche ou peu cher ou facilement trouvable d’occasion ou en bibliothèque a plus de chance d’être choisi qu’un livre rare et cher…

    

Et surtout, n’oubliez pas : rendez-vous le 1er septembre pour découvrir sur tous nos blogs nos impressions sur Luz ou le temps sauvage d’Elsa Osorio !

 

Sylire et Lisa

  

Partager cet article
Repost0