Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chers visiteurs, bonjour !

Vous êtes sur le blog d'une lectrice passionnée qui aime partager ses lectures. N'hésitez pas à laisser un commentaire, que vous soyez vous-même blogueur ou pas. Vous pouvez aussi me contacter : sylir@orange.fr  ou aller faire un tour sur ma page Facebook : ici

 

Ecoutons un livre

Dépôt des liens : Ici

Tous les 28 du mois, je publie un billet récapitulatif des lectures audio des participants. Il n'est pas nécessaire de participer à chaque fois.

 

 

 

16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 00:50
Écoutons un livre au mois de janvier

Le thème de janvier (proposé mais non obligatoire) est "la lecture d'un classique".

Voici ce que nous avons écouté :

Dans le thème :

Sylvie : Le rayon vert - Jules Verne

Enna : Thérèse Raquin - Emile Zola

Manika : Thérèse Raquin - Emile Zola

Enna : les liaisons dangereuses - Pierre Choderlos De Laclos

Saxaoul : Bonjour tristesse - Françoise Sagan

Sandrine : Rebecca - Daphné Du Maurier

Hors thème :

Géraldine : Meurtre dans un jardin indien - Vikas Swarup

Le mois prochain (le 16 février, donc), nous vous proposons d'écouter un livre sur le thème de la famille.

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 00:20
Le rayon vert - Jules Verne (audio)

La présentation de l'éditeur (une fois n'est pas coutume) :

Helena Campbell, jeune fille fantasque issue d’un des meilleurs clans écossais, déclare à ses oncles qu’elle n’envisagera le mariage qu’après avoir contemplé le rayon vert. Selon une vieille tradition, celui qui l’a vu "ne peut plus se tromper dans les choses des sentiments". Au cours de cette quête, elle pourra juger les qualités et les sentiments du jeune pédant Aristobulus Ursiclos ainsi que l’âme d’un jeune peintre qu’elle sauvera d’un naufrage.
Jules Verne (1828 - 1905) compose ainsi, mêlant les connaissances scientifiques de son temps aux descriptions des coutumes et des splendides paysages d’Ecosse, un de ses meilleur
s romans d’amour.

Autant le dire tout de suite, ce livre ce m'a pas vraiment emballée. Si je l'ai écouté jusqu'au bout, c'est grâce à l'interprétation très vivante de la lectrice. La première partie, que je considère comme sorte de guide touristique des îles écossaises m'a un peu barbée, pour être sincère. j'aime pourtant voyager mais l’énumération des noms de lieux (et leur brève description) ne m'a guère passionnée. La deuxième partie est un peu plus vivante, en particulier la fin qui met un peu de piment à l'histoire. L'histoire d'amour est un peu gentillette et les personnages manquent de consistance. Bref, à lire si vous voulez découvrir une facette un peu différente de l'oeuvre de Jules Verne mais ne vous attendez pas à un chef-d'oeuvre.

Le rayon vert - Jules Verne (audio)

Lu dans le cadre de "Ecoutons un livre", tous les 16 du mois.

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 00:06
Gallimard 2015 - 368 pages
Gallimard 2015 - 368 pages

"On oublie si vite nos rêves et nos désirs d'enfant , on les dilue pour les rendre acceptables, innocents et jolis. On ne se souvient que d'un monde doux et tranquille , alors que la pureté même de l'enfance est tout entière dans cette violence que tu dis sans détours.

L'enfant est un dévorant qui avalerait le monde , si le monde était assez petit pour se laisser saisir".

Nous sommes en 1361. Une fillette d'une douzaine d'année doit quitter le foyer familial pour rejoindre une destination inconnue. Après plusieurs jours de marche dans la forêt, l'expédition formée par la petite, son père et quelques hommes, arrive au Domaine des Murmures. La fillette comprend rapidement que son père l'a promise au fils du seigneur, un simple d'esprit à peine plus âgé qu'elle. Passé le choc de cette annonce, la jeune fille prend la chose plutôt bien car sa nouvelle famille est bien plus accueillante que la précédente. Ce qui la ravit avant tout, c'est qu'elle va pouvoir apprendre à lire et à écrire.

Deux points de vue d'une même histoire sont rapportés dans ce roman : celui de la fillette de douze ans et celui de sa "vieille âme". On m'avait dit que le début du roman demandait un petit effort de concentration, j'ai donc été attentive et je n'ai pas eu de mal à comprendre l'alternance des deux voix. Pour autant, je n'ai pas été aussi séduite que je l'imaginais par ce roman. Je pense que ma petite déception vient du fait que de nombreux points communs existent entre "Du domaine des murmures" et "La terre qui penche" et notamment l'époque évoquée, à savoir le moyen âge. J'ai apprécié l'univers poétique, de l'auteure, à la limite du fantastique, mais je n'ai pas trouvé l'originalité des précédents ouvrages et l'effet de surprise que j'avais ressenti. Quoi qu'il en soit, j'ai suivi avec plaisir l'entrée de cette jeune fille au caractère fort, dans le monde des adultes.

Un petit moins d’originalité que dans les ouvrages précédents mais une plume tout aussi envoûtante.

Les avis de Gambadou -Framboise (chez Noukette) - Leiloona

La terre qui penche- Carole Martinez

Lu dans le cadre des Matchs de la rentrée littéraire 2015

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 00:31
Sarbacane - janvier 2016
Sarbacane - janvier 2016

Citronnette a une jolie maison entourée d'un grand jardin sauvage dans lequel elle ne s'aventure pas souvent car elle est un peu froussarde. Un jour, elle aperçoit des ombres qui se déplacent et entend des petits bruits inhabituels. Trouillarde mais curieuse, elle s'avance pour tenter de voir ce qui se trame au fond du jardin. Mais elle rentre bien vite chez elle, un peu inquiète. Elle décide alors de préparer un chocolat chaud puis une tarte aux prunes pour amadouer les visiteurs. Elle a vu juste, ils sont gourmands. De fil en aiguille, la jolie dame fait la connaissance de nouveaux amis qui ne sont autres qu'un chapeau, un caillou et un loup. Fini la solitude pour Citronnette qui a su s'ouvrir aux autres et dépasser sa peur de l'inconnu.

Le dessin est, à l'image du texte, délicat et inventif, romantique et vivifiant. Je me suis régalée, tous les sens en éveil. En refermant l’album j'avais envie de bonnes boulettes de viande parfumées suivies d'une bonne tarte aux prunes, aux amandes et au miel (Angélique, met le couvert, j'arrive !).

A la deuxième lecture, je me suis concentrée davantage sur les détails du dessin, notant des petites choses amusantes comme le chapeau de Citronnette sur lequel pousse un citronnier (citronnier qui grandit au fil de l'histoire) ou encore les habits adorables des animaux. Au niveau du texte, j'ai noté les nombreux verbes et adjectifs culinaires et gustatifs. J'ai bien aimé aussi, par exemple, "le chignon foufou du matin" de Citronnette.

Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un album pour enfants et celui-ci m'a mis du baume au cœur. Je suis certaine que les enfants vont adorer.

Je remercie la douce Angélique pour ce petit moment de bonheur. J'ai pensé à elle durant ma lecture parce qu'elle est la co-auteure de l'album, bien-sûr, mais aussi parce que je lui trouve des points communs avec Citronnette (la passion de la cuisine , le chignon...).

Angélique Villeneuve est l'auteure de plusieurs romans pour adultes dont "Les fleurs d'hiver", un de mes coups de coeur 2014. Je l'ai croisée plusieurs fois sur des salons du livre en Bretagne, mon petit doigt me dit que ce sera de nouveau le cas en 2016.

J'ai pu féliciter Angélique pour le texte, si Delphine la dessinatrice (que je ne connais pas) passe par ici, je la complimente également.

"Le festin de citronnette" se trouve dans toutes les bonnes librairies depuis le 6 janvier.

Un extrait du texte... (cliquez pour agrandir)

Le festin de Citronnette - Angélique Villeneuve - Delphine Renon

Et du dessin..

Le festin de Citronnette - Angélique Villeneuve - Delphine Renon

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 00:36
Thélème - Lu par Paul Barge -  15 heures d'écoute
Thélème - Lu par Paul Barge - 15 heures d'écoute

Stephen King est un auteur que je connais peu, sinon de réputation. Le seul titre que j'avais lu de lui avant "Misery" et sans conviction était "Docteur Sleep", dans le cadre du Prix Audiolib. Si l'envie de récidiver avec "Misery" m'est venue, bien que je n'aime guère les romans d'épouvante, c'est grâce à Delphine de Vigan qui fait référence à ce titre dans son dernier livre "D'après une histoire vraie". J'ai eu envie de découvrir quels étaient les liens entre le roman de King et celui de De Vigan. Le rapprochement entre les deux histoires me saute aux yeux au moment d'écrire mon billet.

Dans " D'après une histoire vraie", une fervente lectrice vient envahir l'univers d'une romancière au point de se rendre indispensable. C'est d'une certaine façon ce qui arrive aussi à Paul Sheldon, le personnage principal de "Misery" car la femme qui s'impose à lui le séquestre et l'oblige à écrire l'histoire qu'elle a envie de lire. Cette femme s'appelle Annie Wilkes et elle est complètement folle. Retenu de force après un accident de voiture qui l'a amoché assez sérieusement, Paul n'a d'autre solution que d’obtempérer et de jouer les Shéhérazade pour tenter de sauver sa peau ou au moins de gagner du temps.

La folie de la geôlière monte crescendo au point que certaines scènes du livre sont effroyables. Paul est totalement dépendant d'Annie à plusieurs titres : pour la nourriture et pour les médicaments dont il est devenu accro. Peu à peu, une sorte de bras de fer haletant s'instaure entre lui et Annie. On se demande comment tout cela va se terminer et on ne voit pas venir la fin. Mais chut, il ne faut pas que j'en dise de trop.

Dans " Misery", Annie amène Paul à réfléchir à la façon de construire une histoire et aux relations entre un auteur et ses personnages. Dans "D'après une histoire vraie", la fameuse "L" fait méditer Delphine sur les relations entre roman et autobiographie. Je vous ai cité les principaux points communs, ceux qui sautent aux yeux, mais il y en a sans doute d'autres.

J'ai apprécié d'écouter ce roman mais je n'aimerais pas voir son adaptation au cinéma. Je pense que je serais traumatisée par la vision de de certaines scènes.

Un bon roman qui m'a donné envie d'approfondir l'oeuvre de l'auteur, en lisant "Shining", autre succès du romancier américain.

Lu dans le cadre d'un partenariat avec Thélème

Misery - Stephen King (audio)

L'histoire se passe dans le Colorado (challenge 50 romans / 50 états)

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 00:02

Les deux auteurs de ces BD ont à la fois dessiné et écrit, formant à eux-deux une sorte d'auteur virtuel. Leur méthode de travail est expliquée au début de chaque tome.

La série, en quelques mots :

Nous sommes dans un petit village de la campagne québécoise, dans les années 20. Après le décès de son époux, Marie se trouve seule à la tête du commerce du village, le magasin général. Un jour, arrive dans le village un homme assez jeune prénommé Serge. Sa moto étant en panne, il n'a pas d'autre choix que de rester sur place le temps de réparer l'engin. MarIe le loge provisoirement chez elle mais il prend goût à la vie au village et finit pas s'y installer, ouvrant un restaurant à côté de chez Marie.

Nous découvrons, au fil du roman, les habitants du village et les clients du magasin : le curé, les fermiers des alentours... J'avais craqué l'an passé pour les personnages principaux, Serge et Marie, mais également pour les personnages secondaires comme le curé du village ou Gaétan, le simple d'esprit. C'est donc avec joie que j'ai retrouvé tout ce petit monde dans les tomes 4 à 6.

Si vous n'avez pas encore lu cette série, je ne vous conseille pas de lire la deuxième partie de mon billet car je donne des éléments qui pourrait vous gâcher la lecture. Sachez seulement que j'ai apprécié les tomes 4 à 6 autant que les premiers et que je vous conseille chaudement de découvrir la série. Personnellement je l'ai trouvée à la bibliothèque.

Magasin général (Tomes 4 à 6) - BD

.

Magasin général (Tomes 4 à 6) - BD

.

Magasin général (Tomes 4 à 6) - BD

Dans le tome 4, qui s'appelle "Confessions", Serge et Marie subissent une certaine pression du curé qui voudrait les marier car tout le monde s'imagine qu'il se trame quelque chose entre eux. Ce que le curé ignore c'est que, au grand désespoir de Maire, leur relation est totalement platonique. La jeune femme, très malheureuse du rejet de Serge (on découvre la cause de ce rejet), finit par faire une bêtise.

Dans le tome 5, "Montréal", Marie, rejetée par le village pour la bêtise qu'elle a commise, décide de quitter le village. Encore une fois le "qu'en dira t'on"impose sa loi. Marie décide de prendre l'air un moment et part pour Montréal avec sa nièce orpheline. Le magasin général est fermé et les habitants bien embêtés...

Le tome 6 "Ernest Latulippe" est centré sur le retour au village de Marie. Les habitants ne lui ont pas pardonné son "péché de concupiscence" mais qui sont prêts à mettre leur mouchoir dessus pourvu qu'ils soient de nouveau réapprovisionnés. La "Marie" qui est revenue de Montréal n'est plus tout à fait celle est est partie. Son deuil est fini et elle a bien l'intention de faire ce que bon lui semble en passant outre la morale...

Je vous ai résumé les faits principaux en faisant l'impasse sur toutes les petites anecdotes croustillantes qui font le charme de "Magasin Général".

Les choses sont claires désormais entre Marie et Serge. Ils ne seront jamais amants mais leur amitié se renforce au fil du temps. Je n'ai aucune idée de ce qui va se passer dans les tomes suivants car il n'y a pas d'ouverture dans le tome 6 sur la suite des aventures de ce "Magasin Général" et de sa propriétaire.

Une série incontournable, que je suis bien contente d'avoir trouvée à la bibliothèque de ma ville.

Magasin général (Tomes 4 à 6) - BD

La BD de la semaine, c'est chez Yaneck aujourd'hui

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2016 6 02 /01 /janvier /2016 10:37
Bilan 2015 et 9 ans de blog

L'année 2015 restera marquée au fer rouge par les événements tragiques que nous avons connus au niveau national. J'espère de tout cœur que nous n'aurons pas à revivre de tels moments en 2016.

A titre personnel, l'année 2015 a été riche en événements divers et variés. Un aperçu, en bref : le bac en poche pour ma plus jeune fille / pas d'enfant à la maison au quotidien depuis septembre / un changement d'appartement / une maison relookée / un break professionnel pour mon mari /mon fils de 25 ans se remet à lire après des années "d'abstinence" / l'achat d'un appartement pour ma fille aînée et son compagnon/ des marques d'amitié qui m'ont touchée.

Côté blog :

Une neuvième année de blog un peu différente des précédentes, plus détachée. Je ne dis pas que ce sera désormais ma façon de bloguer mais pour l'instant elle me convient. Le blog a été ma principale activité en dehors du travail durant plusieurs années. Je souhaite varier les plaisirs et notamment perfectionner mon anglais de façon plus assidue.

Côté livres :

J'ai moins lu moins que d'habitude : 70 livres (dont 6 BD).

Une place très importante de l'audio cette année (41 % de mes lectures).

Une répartition romans français/étranger équilibrée : 51 % étranger/ 49 % français. Quand j'ai commencé à bloguer, je lisais environ 85 % de romans français. Peu à peu, je me suis ouverte à d'autres littératures (notamment la littérature anglo-saxonne) et j'en suis très satisfaite.

Je n'ai lu que 6 BD cette année mais que du bon. Je me donne comme objectif d'en lire beaucoup plus en 2016.

Voici une sélection de mes coups de coeur et lectures marquantes de l'année 2015 :

Bilan 2015 et 9 ans de blog

L'amour et les forêts - Eric Reinhardt

Un très beau travail d'écrivain et un formidable (et terrible) portrait de femme.
Un coup de coeur, je devais plutôt dire un coup de poing.

Bilan 2015 et 9 ans de blog

Je vous écris dans le noir - Jean-Luc Seigle

Jean-Luc Seigle offre la jeune Pauline Dubuisson, condamnée à la perpétuité en 1953 pour le meurtre de son ex-fiancé, une remarquable réhabilitation littéraire.

Bilan 2015 et 9 ans de blog

Le voyant - Jérôme Garcin

Cette biographie rend honneur, sans gommer ses défauts, à un homme injustement oublié des Français : Jacques Lusseyran. Devenu aveugle à l'âge de huit ans, l'homme est parvenu à faire de son handicap un atout.

Bilan 2015 et 9 ans de blog

La couleur de l'eau - Kerry Hudson

Deux êtres mettent leur misère en commun pour construire, non sans difficultés, une belle histoire d'amour. Un livre lumineux.

Bilan 2015 et 9 ans de blog

Un petit boulot - Ian Levison (lu en audio)

Dans une petite ville du Wisconsin, la vie n'est plus la même depuis que l'usine a été délocalisée. Après plusieurs mois de chômage, Jack accepte un boulot de tueur à gages. Humour noir et critique d'une Amérique à deux vitesses.

Bilan 2015 et 9 ans de blog

Rebecca - Daphné Du Maurier (lu en audio)

La jeune narratrice succombe au charme d'un beau veuf. Elle se marie précipitamment et s'installe dans une majestueuse demeure. Bien vite, elle se rend compte qu'un fantôme occupe les lieu. Cette histoire hypnotique se lit comme un thriller.

Bilan 2015 et 9 ans de blog

Le vieux chagrin - Jacques Poulin

J'ai lu ce livre dans les jours qui ont suivi le 13 novembre 2015. C'était la lecture qu'il me fallait, une lecture réconfortante qui met en lumière le meilleur de l'humain quand on doit lutter pour oublier le pire.

Bilan 2015 et 9 ans de blog

Charlotte - Foenkinos

"Charlotte" est un long poème narratif, aux vers libres. Une fois familiarisée avec cette particularité, j'ai été happée par l'histoire tragique d'une jeune fille juive, Charlotte Salomon, née à la mauvaise époque.

Bilan 2015 et 9 ans de blog

Baumes - Valentine Goby (lu en audio)

Ce petit livre est publié chez Actes Sud dans la collection « Essences ». C’est sous l’angle autobiographique que Valentine Goby apporte sa contribution en nous racontant, avec sa jolie voix, son enfance dans la capitale du parfum.

Bilan 2015 et 9 ans de blog

Facteur pour femmes D. Quella-Guyot / S. Morice

Une BD aux couleurs magnifiques. Une histoire tendre, drôle, cruelle et un peu coquine.

Bilan 2015 et 9 ans de blog

Allah est grand, la république aussi - Lydia Guirous (documentaire lu en audio)

Fille de l'immigration et diplômée d'une grande école, Lydia Guirous se bat aujourd'hui pour la laïcité et contre la montée du communautariste. Je ne suis pas forcément d'accord avec toutes ses propositions mais elle a le mérite de soulever les problèmes et de nous inciter à y réfléchir.

En route pour 2016...

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2016 5 01 /01 /janvier /2016 00:01
Bloavez Mad 2016 à toutes et à tous !

Je vous souhaite à toutes et à tous une belle année 2016, au plus près de vos aspirations.

Je vous retrouve très bientôt pour un bilan de mon année 2015.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2015 4 24 /12 /décembre /2015 08:39

Je n'ai rien trouvé de mieux que cette chanson de mon enfance, pour vous souhaiter un Noël paisible et chaleureux avec ceux que vous aimez.

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 18:45
Écoutons un livre au mois de décembre

Ce mois-ci c'était "carte blanche" au niveau du thème. Mais comme je n'ai pas réussi à finir "Misery" de Stephan King, je n'aurai rien à vous proposer demain.

Heureusement, mes camarades sont là pour sauver la mise :

Géraldine : la vie en sourdine - David Lodge

Manika : Petit traité de vie intérieure - Frédéric Le Noir

Enna : Sacrifices - Pierre Le Maître

Le mois prochain, le 16 janvier, donc, je vous propose de présenter un classique de la littérature (suggestion de Saxaoul, qui participera).

Partager cet article
Repost0